International
URL courte
708612
S'abonner

Les déclarations de la Corée du Nord adressées aux États-Unis sont de plus en plus menaçantes, ce qui semble d'autant plus inquiétant qu'elles sont soutenues par de nouveaux tests de missiles balistiques.

En cas de menace, Pyongyang est prêt à anéantir les troupes américaines non seulement en Corée du Sud, mais même sur le territoire des États-Unis, a annoncé l'organe officiel du Parti du travail de Corée, le quotidien Rodong Sinmun.

« Notre position est qu'au moindre signe d'agression, les troupes des États-Unis seront réduites en poussière sans aucun hésitation par une frappe préventive non seulement en Corée du Sud, mais aussi sur leur territoire principal », indique le quotidien.

Cette publication a coïncidé avec de nouveaux essais de missiles de la Corée du Nord qui ont eu lieu à l'aube mercredi près du village de Sinpo. Selon les rapports de Séoul, le missile balistique a volé environ 60 kilomètres et est tombé dans la mer du Japon.

« Il suffit d'appuyer sur le bouton pour que l'Amérique soit réduite en poussière. Les États-Unis doivent garder à l'esprit que sur la péninsule coréenne un agresseur irresponsable et un provocateur ne pourront pas échapper à la mort », souligne l'organe officiel du Parti.

La Corée du Nord a pour ambition de se doter de missiles intercontinentaux susceptibles de porter une frappe nucléaire sur le territoire continental des États-Unis. Elle a déjà mené cinq essais nucléaires, dont deux lors de la seule année 2016. La Corée du Nord avait averti lundi qu'elle riposterait si la communauté internationale décidait d'alourdir les sanctions contre ses programmes balistique et nucléaire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Quatre collégiens placés en garde à vue dans le cadre de l'attentat de Conflans
Tags:
Pyongyang, États-Unis, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook