Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump: pas de confidences avec Poutine concernant les plans syriens

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    20328

    Le président américain affirme ne jamais faire part de ses plans militaires à qui que ce soit, y compris à son homologue russe, a-t-il déclaré à des journalistes du New York Times qui essayaient d’obtenir des confessions.

    Le président américain Donald Trump n'envisage pas de partager ses plans militaires, a-t-il souligné en répondant à la question de savoir s'il discuterait de ses projets avec le leader russe Vladimir Poutine.

    « Je ne parle jamais de ce que je fais du point de vue militaire. Je me suis prononcé contre une telle approche depuis des années. Je ne le fais pas, c'est tout », a indiqué le chef de l'État américain dans une interview exclusive accordée à des correspondants du New York Times.

    Il s'est en outre dit « déçu » par la politique de Vladimir Poutine qui soutient sans faiblir le président syrien Bachar el-Asssad, accusé par Washington, Paris et Londres d'avoir récemment organisé une attaque à l'arme chimique dans la province d'Idlib.

    La coalition nationale syrienne a fait état, mardi, de 80 morts et de 200 blessés dans une attaque chimique à Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib, imputant cette attaque aux forces gouvernementales syriennes. Le commandement de l'armée syrienne a rejeté les accusations et a reporté la responsabilité sur les djihadistes et leurs protecteurs.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Syrie, plat de résistance de la visite du président iranien à Moscou
    L'OIAC confirme la destruction totale d’armes chimiques syriennes
    Accusé à tort? Damas ne possède plus d’armes chimiques depuis 2014
    Tags:
    Donald Trump, Vladimir Poutine, Syrie, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik