Ecoutez Radio Sputnik
    Arme chimique. Image d'illustration

    Moscou explique à qui profite la tragédie d'Idlib

    © Sputnik. Pavel Lisitsin
    International
    URL courte
    Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (97)
    266846824

    L'attaque chimique d'Idlib pourrait profiter aux terroristes et aux adversaires des autorités syriennes, estime le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

    La mort de plusieurs dizaines de personnes dans la présumée attaque chimique dans la province syrienne d'Idlib risque d'être instrumentalisée par les groupes terroristes opérant dans le pays, a déclaré le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov.

    « Il existe sans aucun doute des forces qui cherchent à délégitimer l'administration actuelle de la République arabe syrienne, et il existe des forces terroristes et ceux qui les soutiennent », a annoncé M. Peskov à la question de savoir qui comptait instrumentaliser l'attaque chimique présumée en Syrie à ses propres fins.

    L'opposition syrienne vient d'appeler l'Onu à enquêter sur une attaque au « gaz toxique », attribuée au gouvernement de Damas, qui avait fait au moins 58 morts à Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib contrôlée par les insurgés. Le commandement de l'armée syrienne a rejeté les accusations et reporté la responsabilité de l'attaque sur les djihadistes.

    La Syrie a adhéré à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques après une vaste attaque chimique en août 2013 dans la Ghouta, banlieue orientale de Damas. Cette démarche résultait d'un accord entre la Russie et les États-Unis sur la destruction des armes chimiques syriennes sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

    En 2013, le prix Nobel de la paix a été décerné à l'OIAC pour le désarmement chimique de la Syrie. En janvier 2016, l'Organisation a annoncé la destruction totale des arsenaux chimiques syriens.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (97)

    Lire aussi:

    Populations gazées à Idlib: Moscou dénonce l’intox propagée par Reuters
    Moscou: la résolution US sur «l’attaque chimique» en Syrie basée sur de fausses infos
    Idlib: les informations sur l’attaque chimique sont arrivées bien avant la frappe
    Tags:
    attaque chimique, terrorisme, OIAC, Dmitri Peskov, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik