Ecoutez Radio Sputnik
    Une aurore boréale

    Les chroniques médiévales japonaises pour mieux comprendre les tempêtes solaires

    © AFP 2019 Sven Nackstrand
    International
    URL courte
    0 92
    S'abonner

    Les scientifiques étudiant les éruptions solaires et leur impact sur la vie sur Terre ne négligent aucune source d’information, même les chroniques médiévales. Des données intéressantes ont été découvertes dans des chroniques japonaises et chinoises.

    La mention d'aurores boréales prolongées dans le ciel du Japon et de Chine découverte par des chercheurs dans des chroniques médiévales japonaises et chinoises leur a appris qu'une série de puissantes tempêtes solaires avaient eu lieu à l'époque, fait confirmé par les anneaux de croissance des arbres de l'époque.

    « Nous avons découvert dans ces chroniques dix cas où le ciel au-dessus de la Chine et du Japon avait été illuminé pendant plusieurs nuits par des aurores boréales. La part du carbone 14 « lourd » dans les anneaux de croissance des arbres formés à l'époque est faible ce qui confirme un niveau élevé de l'activité solaire », raconte l'historien Hisashi Hayakawa de l'Université de Kyoto dans un article publié par la revue Space Weather.

    Les tempêtes solaires, qui produisent des jets d'énergie sous forme de lumière, de chaleur et de rayonnement X, « percent » le bouclier magnétique de la Terre et perturbent le fonctionnement des systèmes de communication, des satellites et menacent la santé des cosmonautes de la Station spatiale internationale. Ainsi, une éruption solaire survenue en mars 1989 a privé le Canada de la majeure partie de ses réseaux électriques causant un préjudice estimé à 13,2 millions de dollars.

    La tempête solaire de 1859, connue également sous le nom d'événement de Carrington, est considérée comme la plus puissante de toute l'histoire. L'énergie qu'elle a dégagée est 20 fois supérieure à celle liée à la chute du météorite qui a détruit les dinosaures et les reptiles marins. Selon les prévisions de la NASA, un tel événement pourrait se répéter avec une probabilité de 12 %.

    Hisashi Hayakawa indique que c'est la raison pour laquelle des historiens, astronomes et physiciens cherchent les témoignages sur d'autres éruptions d'une puissance aussi élevée afin d'établir leur régularité et d'évaluer leurs conséquences prévisibles.

    Des éruptions de ce type ont été dépistées dans deux chroniques médiévales : le Meigetsuki japonais et le Song-shi chinois. La première est un journal intime tenu par un poète de la cour japonaise qui a vécu aux 12e-13e siècles, la seconde est l'histoire de la dynastie Song qui a régné en Chine entre le 10e et le13e siècle.

    L'étude de ces chroniques a débouché sur la découverte de la mention d'une « vapeur rouge », des figures complexes et des aurores boréales observées par le poète japonais et ses contemporains chinois les 21, 22 et 23 février 1204. Le phénomène a été précédé de l'apparition d'une tache extraordinairement grande sur le Soleil. Selon les chercheurs, des « aurores boréales » similaires ont été observées sous les latitudes moyennes par les témoins de l'événement de Carrington.

    Cependant, Hisashi Hayakawa et ses collègues ne sont pas parvenus à établir une tendance quant à la fréquence d'apparition des taches sur le Soleil et des puissantes éruptions, ce qui témoigne de leur caractère accidentel. Les chercheurs estiment qu'une étude approfondie des éruptions aidera à comprendre avec quelle fréquence de tels événements se sont produits à l'aube de l'humanité et s'ils sont susceptibles de se répéter.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Activité solaire au plus bas depuis 100 ans: vers une mini-période glaciaire?
    La NASA veut construire un tunnel reliant Mars au Soleil
    Une étoile de la taille du Soleil avalée par un trou noir
    Tags:
    tempête solaire, chronique médiévale, Hisashi Hayakawa, Chine, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik