International
URL courte
Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (97)
4112
S'abonner

L’attaque contre la petite ville de Khan Cheikhoun, contrôlée par les rebelles, a fait au moins 84 morts, selon l'Organisation mondiale de la santé. Damas rejette toutes les accusations.

84 personnes, dont 27 enfants, ont été tuées et 545 blessées lors d'un raid mené mardi sur Khan Cheikhoun, petite ville de la province d'Idlib (nord-ouest de la Syrie), a informé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Voici les chiffres que nous avons obtenus de notre bureau (…) à Idlib : 84 victimes, 545 blessés », a précisé le porte-parole de l'OMS Tarik Jasarevic, lors d'une conférence de presse.

31 personnes blessées lors de cette attaque sont hospitalisées en Turquie, selon des sources officielles. Trois patients qui étaient traités en Turquie sont morts.

Une attaque au « gaz toxique », survenue mardi, a fait des dizaines de morts à Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib contrôlée par les insurgés. Le commandement de l'armée syrienne a rejeté les accusations et reporté la responsabilité de l'attaque sur les djihadistes et leurs protecteurs.

Damas a rappelé que le pays ne possédait plus d'armes chimiques, ces dernières ayant été retirées du pays en 2014, notamment avec l'aide des États-Unis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (97)

Lire aussi:

« Attaque chimique » en Syrie: la Russie propose son projet de résolution
«Utiliser des armes chimiques contre son peuple? Assad ne fera pas ce geste fou»
Gazage de la population d’Idlib: un membre du Congrès US disculpe Assad
«Attaque chimique» en Syrie: Donald Trump accuse Bachar al-Assad
Tags:
attaque chimique, victimes, OMS, Khan Cheikhoun, Idlib, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook