International
URL courte
31814
S'abonner

Pour la diplomatie russe, les déclarations selon lesquelles du gaz sarin était présent dans la base aérienne syrienne de Shayrat sont une tentative de justifier les actions allant à l'encontre du droit international.

Les déclarations selon lesquelles du gaz sarin était présent dans la base aérienne syrienne de Shayrat sont infondées, a déclaré le chef du département du contrôle des armements du ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Oulianov.

« Les déclarations selon lesquelles la base aérienne syrienne attaquée abritait des stocks de sarin sont sans fondement », a lancé le diplomate russe.

Toujours selon lui, il s'agit d'une « tentative maladroite » de justifier les actions qui vont à l'encontre des « normes fondamentales du droit international ».

« Quant aux accusations selon lesquelles la Russie couvrirait le recours de Damas le 4 avril aux armes chimiques à Khan Cheikhoun, ce sont des mensonges sans vergogne », a ajouté le diplomate, cité par les médias russes.

Et d’ajouter que Moscou prônait une enquête substantielle sur l’attaque et mettait en garde contre toute sorte de « déclarations irresponsables », basées sur des informations non confirmées et émanant de sources qui se sont compromises par le passé, dont les Casques blancs.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le nombre de patients hospitalisés en France pour cause de Covid et ceux en soins intensifs diminue encore
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
L'imam de Drancy acquiesce aux propos de Macron sur l'échec de l'intégration
Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Tags:
droit international, base aérienne, frappe aérienne, Mikhaïl Oulianov, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook