Ecoutez Radio Sputnik
    Les conséquences des frappes US contre la base militaire Shayrat en Syrie

    Frappes US en Syrie: «Washington veut affaiblir l'armée syrienne»

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)
    10429

    Dans un entretien accordé à Sputnik, le politologue iranien Hassan Hanizadeh a estimé que l'attaque américaine contre la base aérienne syrienne s'inscrit dans une nouvelle stratégie visant à renverser le gouvernement de Bachar el-Assad.

    L'attaque de missiles sur la base aérienne de Shayrat en Syrie poursuit plusieurs objectifs, mais n'aide nullement à combattre le terrorisme dans ce pays, estime Hassan Hanizadeh, politologue iranien et ex-rédacteur en chef de l'agence MehrNews.

    « Les autorités de la République islamique considèrent les frappes contre la base aérienne syrienne de Shayrat comme une violation grossière du droit international et de la souveraineté de la République arabe syrienne qui est un membre de l'Onu (…). Il s'agit d'une agression contre la Syrie de la part des États-Unis, et l'Iran a résolument condamné cette attaque », a rappelé l'interlocuteur de l'agence.

    Selon lui, en frappant le site militaire syrien, Washington cherchent à reporter sur les forces fidèles à Bachar el-Assad l'entière responsabilité de la récente attaque chimique à Idlib. Dans le même temps, les États-Unis veulent paralyser la défense antiaérienne de la Syrie, la rendant plus vulnérable en vue de modifier la disposition des forces militaires dans l'ensemble de la région, estime l'expert.

    « Cette attaque a été sans nul doute préparée bien à l'avance par les États-Unis, Israël, l'Arabie saoudite, le Qatar et probablement par la Turquie, qui visent à renverser manu militari l'administration syrienne en place. Il n'est donc pas étonnant que ces démarches aient provoqué une réaction négative de la part de la Russie, de l'Iran et de l'Irak », explique M. Hanizadeh.

    Toujours d'après lui, si les Américains s'appliquaient vraiment à combattre Daech et le Front al-Nosra, ils devraient coordonner leurs efforts avec les gouvernements syrien, russe et iranien.

    « Cependant, cette attaque de missiles montre clairement que les États-Unis ne servent que leurs propres intérêts et ceux de leurs alliés », conclut l'analyste.

    Frappe américaine contre une base aérienne syrienne
    © Sputnik .
    Frappe américaine contre une base aérienne syrienne

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)

    Lire aussi:

    Syrie: les frappes américaines, un acte «irresponsable», selon Damas
    Syrie: Londres appelle la Russie à user de son influence pour arrêter la guerre
    Des missiles S-300 et S-400 assurent la sécurité de la base navale russe en Syrie
    Ces 18 tweets où Trump fustigeait l’idée des frappes en Syrie
    Tags:
    base aérienne, renversement, attaque, lutte antiterroriste, sécurité, Front al-Nosra, Etat islamique, Hassan Hanizadeh, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik