Ecoutez Radio Sputnik
    La volte-face de Donald Trump sur le dossier syrien vue par un député français

    La volte-face de Donald Trump sur le dossier syrien vue par un député français

    © Sputnik . Evgeni Biatov
    International
    URL courte
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)
    60901
    S'abonner

    Commentant les frappes américaines en Syrie, Thierry Mariani, député français, explique à Sputnik qu’avant de tirer des conclusions sur l’utilisation du gaz sarin par «l’armée syrienne», il faudrait mener une enquête et déterminer le véritable coupable. «Je m’attendais plus à cela d’Hillary Clinton que de Donald Trump», déplore-t-il.

    Sur fond d'escalade du conflit syrien suite aux frappes américaines ce vendredi, Thierry Mariani, député français qui s'est rendu sur place à plusieurs reprises, présente son point de vue sur le problème dans une interview à Sputnik. Pour lui, la priorité dans cette affaire serait d'identifier le coupable de l'attaque au gaz en Syrie, drame qui avait coûté la vie à de nombreux civils.

    « Si des gaz ont été utilisés sciemment contre la population, les coupables doivent être châtiés, sauf que, qui est le coupable aujourd'hui? Un certain nombre d'acteurs ont demandé une véritable enquête pour savoir qui a véritablement utilisé ce gaz, ou alors est-ce dû à un accident à cause d'un bombardement? », s'interroge-t-il.

    D'après lui, on est en ce moment en présence de deux versions: celle soutenue par certaines ONG ouvertement politisées, reprise par les États-Unis et certains pays occidentaux, et puis une autre version selon laquelle il s'agirait d'un bombardement de l'armée syrienne sur des locaux qui contenaient du gaz. Pour sa part, le gouvernement d'Assad n'avait aucune raison plausible pour commettre cette attaque aux armes chimiques contre son peuple.

    « Une attaque au gaz de l'armée syrienne n'a aucun sens, en dehors de l'aspect humanitaire (…) qui serait inadmissible. Les Syriens feraient une véritable provocation alors que côté militaire, ils sont en train de gagner, alors que côté diplomatique, les États-Unis et la France ont désormais admis que le Président syrien faisait partie de la solution », explique-t-il.

    Dans le même temps, insistant sur la nécessité d'une véritable enquête, M. Mariani fait part de sa surprise devant la réaction du Président américain Donald Trump. Pour lui, il s'agit d'« une agression du pays ».

    « Une fois de plus, les États-Unis se sont arrogés de droit d'intervenir hors résolutions de l'Onu. Je m'attendais plus à cela d'Hillary Clinton que de Donald Trump. Je pense aussi qu'il ne faut pas sous-estimer une opération de politique intérieure parce que le message de Trump est aussi à l'attention des Américains », a-t-il conclu.

    D'ailleurs, dans le même temps, on peut lire la réaction du député vis-à-vis du Président américain sur son compte Twitter.

    Suite à l'attaque chimique de mardi à Khan Cheikhoun, attribuée par l'Occident aux forces armées syriennes, le Président américain Donald Trump a ordonné une frappe ciblée contre la base aérienne syrienne de Shayrat. Vendredi matin, une soixantaine de missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui se trouvaient en Méditerranée, faisant selon Damas neuf morts, dont quatre enfants, et causant d'importantes destructions.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)

    Lire aussi:

    «Washington a ordonné les frappes en Syrie en réaction aux victoires de l'armée»
    Le ministère russe de la Défense suspend sa hotline avec le Pentagone au sujet de la Syrie
    La Russie accuse l'Occident de deux poids deux mesures face à la situation en Syrie
    Frappes en Syrie : « la poursuite de la morale par d’autres moyens »
    Moscou: l’attaque aérienne US contre la Syrie est un moyen de masquer des crimes à Mossoul
    Croix-Rouge: la situation en Syrie dégénère en conflit armé international
    Des frappes US en Syrie «à la limite du conflit militaire avec la Russie»
    Frappes US en Syrie: «Washington veut affaiblir l'armée syrienne»
    Opposant syrien: la frappe en Syrie vise à booster la popularité de Trump
    La Russie convoque à Genève une réunion du groupe de travail sur le cessez-le-feu en Syrie
    «Terrible danger pour la paix»: des candidats français réagissent aux frappes US en Syrie
    Tags:
    Thierry Mariani, France, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik