International
URL courte
15332
S'abonner

Les russophobes ukrainiens continuent de gambader. Après avoir interdit l’entrée de l’Ukraine à la participante russe au concours Eurovision et cimenté le bureau de la banque russe Sberbank à Kiev, ils ont trouvé une nouvelle cible: l’agence culturelle Rossotroudnitchestvo à Kiev.

Les radicaux du parti Natsionalnyi korpous (Corps national), créé sur la base du bataillon nationaliste Azov, ont bloqué samedi matin le siège de l'agence Rossotroudnitchestvo à Kiev, a annoncé à Sputnik le porte-parole de l'ambassade russe en Ukraine Oleg Grichine.

« Une vingtaine de membres du Corps national ont bloqué le bureau de Rossotroudnitchestvo à Kiev et empêchent l'entrée du personnel et des visiteurs », a-t-il indiqué.

Rossotroudnitchestvo s'est vu obligée d'annulé la Dictée totale, test annuel de maîtrise du russe organisé ce samedi de par le monde.

Les radicaux du Corps national ont déjà organisé d'autres actions antirusses en Ukraine. À la mi-mars, ils ont perturbé le fonctionnement des succursales de banques russes en Ukraine : ils ont rempli de mousse expansive des DAB de banques russes, ont cimenté l'entrée de la succursale de Sberbank à Kiev et ont promis d'entamer le blocus total des banques russes à partir du 10 avril.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine: la petite vengeance de Kiev?
Eurovision: l'Ukraine veut vérifier qu'aucun participant n'a visité la Crimée
Même menacé d’exclusion, Kiev demande à l’Eurovision de ne pas se mêler de ses affaires
Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Tags:
blocus, interdiction d'accès, Eurovision, Sberbank, Corps civil Azov, Rossotroudnitchestvo, Kiev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook