International
URL courte
11332
S'abonner

L'ambassade de Russie au Royaume-Uni a répondu par le biais du «soft power» à l'annulation du déplacement du chef de la diplomatie britannique Boris Johnson à Moscou.

« Théâtralité à défaut d'arguments » — c'est ainsi que la représentation diplomatique russe au Royaume-Uni a qualifié l'annulation de la visite du chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, à Moscou, prévue pour le 10 avril prochain.

« Boris Johnson a annulé son déplacement à Moscou: de la théâtralité à défaut d'arguments? Est-ce plus sûr à l'intérieur du jeu du G7? Écoutez notre réponse dans le style "puissance douce" », a écrit l'ambassade sur son compte Twitter.

​Or, la « puissance douce » en question est l'Ouverture solennelle de 1812 de Piotr Tchaïkovski, composée pour commémorer la victoire russe dans la guerre contre Napoléon.

Le 8 avril, le ministère britannique des Affaires étrangères a annoncé que la visite de Boris Johnson en Russie programmée pour le 10 avril avait été annulée sans qu'une nouvelle date soit communiquée. Le chef de la diplomatie a fait savoir qu'à l'heure actuelle la préparation de la rencontre des « partenaires » du G7 pour discuter des mesures à prendre à l'égard de la Syrie était prioritaire.

Précédemment la visite en question avait déjà été reportée — le chef de la diplomatie britannique avait initialement prévu de se rendre en Russie fin mars. Toutefois, il a dû retarder ce déplacement en raison de changements dans le calendrier des réunions des ministres des Affaires étrangères de l'Otan.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Boris Johnson annule sa visite à Moscou, une «grave erreur» selon le parlement russe
Et le vainqueur du concours de caricatures sur Boris Johnson est…
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
humour, ambassade, G7, Piotr Tchaïkovski, Boris Johnson, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook