International
URL courte
21792
S'abonner

L’armée ukrainienne a envoyé des équipes de mortier ainsi qu’un « bataillon islamique » sur la ligne de contact dans le Donbass, a annoncé le porte-parole du commandement militaire de la République populaire de Donetsk (RPD.

D'après Édouard Bassourine, porte-parole du commandement militaire de la République populaire de Donetsk (RPD), l'armée ukrainienne a renforcé ses positions sur la ligne de contact dans le Donbass.

« Nous avons constaté l'arrivée de nouvelles équipes de mortiers sur la ligne de contact dans les régions d'Avdeevka, Opytnogo, Peskov, Kamenka et Vodyanoj », a déclaré aux journalistes M. Bassourine.

De même, il a annoncé qu'un « bataillon islamique », composé d'environ 500 personnes, était arrivé à Marioupol.

« Le bataillon est affecté à la surveillance des stocks de missiles et d'obus d'artillerie ainsi qu'au contrôle du port de Marioupol, devenu une base de transbordement alimentant un trafic illégal d'armes, y compris chimiques, avec les pays du Proche-Orient », a-t-il rajouté.

Les autorités de Kiev ont lancé en avril 2014 une opération militaire contre les Républiques populaires de Donetsk (RPD) et de Lougansk (RPL) qui avaient proclamé leur indépendance suite au coup d'État de février 2014 en Ukraine. Selon les dernières données des Nations unies, ce conflit a d'ores et déjà fait plus de 10 000 morts.

Depuis le 29 janvier dernier, la situation sur la ligne de contact dans le Donbass s'est aggravée. Selon les chiffres du commandement opérationnel de la RPD, les 30 et 31 janvier, les militaires ukrainiens ont bombardé le territoire de la république 2 411 fois, les tirs ont fait six morts et 13 blessés. De son côté, Kiev a reconnu que les militaires ukrainiens menaient une offensive dans le Donbass.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les nationalistes ukrainiens trouvent une nouvelle cible russe à Kiev
Le Canada veut livrer des armes à Kiev
Moscou accuse Kiev de «génocide linguistique»
Nouvelle «agréable» pour Porochenko à Malte: l'UE octroiera 600 M EUR à Kiev
Assassinat d'un ex-député russe dans le centre de Kiev
Lavrov et Ayrault sur la même longueur d'onde par rapport à Kiev
Tags:
Edouard Bassourine, Donbass, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook