Ecoutez Radio Sputnik
    Le lieu de l'attentat àStockholm

    Stockholm: la première victime identifiée est une fillette de 11 ans

    © AFP 2019 Jonathan NACKSTRAND
    International
    URL courte
    Attentat à Stockholm (12)
    8311
    S'abonner

    Après l'attentat qui a fait quatre morts et 15 blessés en Suède, l'identité de la première victime a été établie. Il s’agit d’une fillette de 11 ans.

    Une fillette de 11 ans a été identifiée comme étant la première victime de l'attentat à Stockholm de vendredi, a confirmé au quotidien suédois Expressen une source proche de la famille de la victime.

    On ignore toujours l'identité des autres victimes.

    Le 7 avril, un homme à bord d'un camion volé a foncé sur la foule rue Drottninggatan, à Stockholm, faisant, selon dernières données, 4 morts et 15 blessés.

    Peu après le drame, le Premier ministre a qualifié l'attaque d'attentat terroriste. Le soir de l'attaque, ce dernier s'est rendu sur les lieux de la tragédie pour déposer des fleurs, rendant ainsi hommage aux victimes.

    Vidéo du camion fonçant dans une foule:

    Plus tard, on a appris qu'un sac rempli d'explosifs a été trouvé à l'intérieur du véhicule.

    L'assaillant, un citoyen de l'ex-république soviétique d'Ouzbékistan âgé de 39 ans, travaillait en Suède depuis un certain temps. Il a été décrit comme un « personnage marginal », dont le nom était connu des services de sécurité. Il ne faisait toutefois l'objet d'aucune enquête récente.
    Néanmoins, les enquêteurs ne peuvent pas exclure l'implication d'autres personnes dans l'incident.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attentat à Stockholm (12)
    Tags:
    victimes, foule, camion, Suède, Stockholm
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik