Ecoutez Radio Sputnik
    USS Carl Vinson

    Un groupe d’attaque US dans le Pacifique ouest en réponse à la menace nord-coréenne

    © AFP 2019 AARON TAM
    International
    URL courte
    881156
    S'abonner

    Un groupe d’attaque des forces navales des États-Unis se dirigera dans la partie ouest du Pacifique afin d’assurer sa présence près de la péninsule coréenne, les autorités américaines appréhendant un danger potentiel de la part de la Corée du Nord.

    Un groupe d'attaque de la marine américaine comprenant le porte-avions Carl Vinson va se rendre de Singapour vers la partie ouest du Pacifique pour assurer une présence au large de la péninsule coréenne, relate l'agence Reuters citant un fonctionnaire américain.

    Auparavant, d'après les médias, le Conseil de sécurité nationale américain a présenté au Président Donald Trump un rapport sur les réactions possibles des États-Unis à une menace nucléaire de la part de Pyongyang comprenant, entre autres, la possibilité d'un déploiement de l'arme nucléaire en Corée du Sud.

    Les autorités américaines estiment que le 5 avril 2017, la RPDC a effectué un essai infructueux d'un missile balistique hydraulique de type Scud. D'après une source à la Maison-Blanche, le missile est devenu incontrôlable et a parcouru seulement une partie de la ligne de vol prévue.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Pyongyang réagit à la frappe US contre la base aérienne en Syrie
    Pyongyang promet de «pulvériser» les USA à la moindre agression
    Pyongyang tire un nouveau missile balistique en mer du Japon
    Tags:
    menace nucléaire, marine US, forces navales, missiles balistiques, porte-avions, Péninsule de Corée, Singapour, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik