Ecoutez Radio Sputnik
    Rex Tillerson

    Les médias dévoilent l’éventuel contenu du message de Tillerson à Moscou

    © REUTERS / Joshua Roberts
    International
    URL courte
    44259
    S'abonner

    Lors de son déplacement en Russie les 11 et 12 avril, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson devrait exposer à Moscou la position unie du G7 et l’accuser de complicité avec Damas.

    De passage à Moscou dans les prochains jours, Rex Tillerson devrait exiger que la Russie renonce au soutien du dirigeant syrien Bachar el-Assad, écrit le Sunday Times, sans dévoiler ses sources.

    En outre, le secrétaire d'État devrait présenter des preuves indiquant que le Kremlin n'ignorait pas que l'attaque chimique de la semaine dernière en Syrie avait été menée par les autorités syriennes.

    Toujours selon le Sunday Times, M. Tillerson se propose de faire grief à la Russie de ne pas avoir honoré ses engagements concernant la destruction de l'arsenal chimique syrien en vertu de l'accord de 2013.

    Le média affirme que toutes ces exigences font partie d'un plan conjoint du Royaume-Uni et des États-Unis sur la Syrie. Londres et Washington se proposent également d'entamer le processus de transition du pouvoir dans ce pays.

    La visite du secrétaire d'État à Moscou est prévue pour les 11 et 12 avril. Samedi 8 avril, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a annulé une visite en Russie, déclarant que la « position unie » du G7 serait exposée par Rex Tillerson.

    Toujours samedi, le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré lors d'un entretien avec M. Tillerson que les affirmations sur l'utilisation par l'armée syrienne des armes chimiques à Idlib, le 4 avril, ne correspondaient pas à la réalité et a souligné la nécessité d'une enquête minutieuse et impartiale sur cet incident.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Johnson et Tillerson ont un plan d'action commune contre la Russie
    Rex Tillerson attendu à Moscou avec des propositions antiterroristes
    Visite de Tillerson: Moscou étonné par la fuite d’information
    Tags:
    complicité, attaque chimique, G7, Boris Johnson, Sergueï Lavrov, Rex Tillerson, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik