Ecoutez Radio Sputnik
    François Fillon

    François Fillon s'engage à prévenir une nouvelle course aux armements

    © AFP 2017 Guillaume Souvant
    International
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (204)
    20824148

    À deux semaines du premier tour de la présidentielle, le candidat LR a tenu un grand meeting à la Porte de Versailles à Paris en présence de quelques 20 000 personnes.

    En cas d'élection François Fillon, fera tout son possible pour prévenir une nouvelle course aux armements. Dimanche, le candidat Les Républicains à la présidentielle a tenu un grand meeting à Paris.

    « Je ne me résoudrai jamais au retour d'une guerre froide entre les deux plus grands arsenaux nucléaires du monde. (…) Président de la République, je ne ménagerai pas mes efforts pour la paix car je vois avec effroi poindre les nuages noirs de la guerre », a déclaré M. Fillon.

    Et de souligner qu'il envisageait de « refonder » la diplomatie française, restituant à la république sa politique étrangère indépendante, comme c'était le cas sous Jacques Chirac.

    « En 2003, avec Jacques Chirac, la France avait su dire non à la guerre en Irak qui s'est révélée l'une des décisions les plus funestes qu'aient prises les Américains au Proche Orient. Cette position clairvoyante lui a donné un immense crédit dans le monde. Qu'en a fait François Hollande? », s'est interrogé le candidat LR.

    Commentant la situation au Proche-Orient, il a qualifié de « compréhensible » la décision du Président américain Donald Trump de réaliser des frappes de missiles sur une base aérienne syrienne: « La décision du Président Trump de bombarder la Syrie est humaine, compréhensible et on ne peut qu'y adhérer ».

    Ce qui ne l'a pas empêché d'évoquer le rôle pacificateur que Paris devait jouer: « La responsabilité de la France, c'est d'abord de faire respecter le droit international et de défendre par tous les moyens la paix mondiale dont nous sentons qu'elle est chaque jour un peu plus fragile ». Et d'ajouter que la France devait être la voix la plus forte dans le monde pour mettre en garde contre les risques d'une escalade militaire qui déboucherait sur la confrontation directe des États-Unis, de la Russie et de l'Iran.

    Il a en outre promis d'augmenter les moyens des forces armées, de veiller à la crédibilité de la dissuasion et de se battre pour une véritable alliance européenne de défense pour donner à l'Europe « l'indépendance qu'[elle] a perdue en raison de la folie meurtrière dont [elle] a été responsable au XXe siècle ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (204)

    Lire aussi:

    À un mois de la présidentielle, la Russie devient «dangereuse» aux yeux de Fillon
    Fillon: «La politique de Hollande à l’égard de la Russie est absurde»
    Mélenchon grille la priorité à Fillon
    Tags:
    paix, dissuasion, course aux armements, Les Républicains (LR), François Fillon, Jacques Chirac, Proche-Orient, Europe, Syrie, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik