Ecoutez Radio Sputnik
    Bernie Sanders sur la frappe US: «Il est plus facile d’entrer en guerre que d’en sortir»

    Bernie Sanders sur la frappe US: «Il est plus facile d’entrer en guerre que d’en sortir»

    © AP Photo / Matt Rourke
    International
    URL courte
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)
    26474

    Selon Bernie Sanders, Donald Trump n’avait pas le droit d’ordonner une frappe ciblée contre la base aérienne syrienne de Shayrat. En outre, le sénateur affirme que pour restaurer la paix et la sécurité en Syrie, il faut agir ensemble, «en coopération avec les pays du monde entier».

    L'ex-candidat démocrate à la présidentielle américaine et sénateur de l'État du Vermont, Bernie Sanders, a déclaré dans une émission à la chaîne NBC qu'il estimait que Donald Trump n'avait pas le pouvoir de frapper la Syrie.

    « Je ne crois pas que le Président ait simplement l'autorité pour lancer des missiles. Je pense qu'il doit aller au Congrès des États-Unis. […] Je crois qu'il doit nous expliquer quels sont ses objectifs à long terme », a-t-il martelé.

    Bernie Sanders a appelé le Président américain à collaborer avec les autres États sur le problème syrien et à ne pas agir seul. Autrement, cela pourrait détruire la Syrie, selon lui.

    « Notre but à long terme doit fonctionner avec les pays du monde entier. Nous ne pouvons pas faire cela unilatéralement. Nous devons coopérer avec les pays à travers le monde pour une solution politique, pour nous débarrasser de ce type (Bachar el-Assad, ndlr) et finalement apporter la paix et la stabilité dans ce pays qui a été tellement décimé », a-t-il souligné.

    Le sénateur a également rappelé qu'il s'était prononcé contre une intervention américaine armée en Irak et qu'il était conscient de ce que signifie le fait d'être happé par une guerre.

    « Il est plus facile d'entrer en guerre que d'en sortir, comme nous l'avons appris ces 15 dernières années au Proche-Orient », a ajouté M. Sanders.

    Suite à l'attaque chimique à Khan Cheikhoun, attribuée par l'Occident aux forces armées syriennes, le Président américain Donald Trump a ordonné une frappe contre la base de Shayrat. Le 7 avril, une soixantaine de missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui se trouvaient en Méditerranée, faisant selon diverses sources entre quatre et dix morts parmi les militaires syriens, et causant d'importantes destructions.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)

    Lire aussi:

    Frappe US: pourquoi Washington a-t-il prévenu Moscou via les canaux militaires?
    Frappe US en Syrie: Trump explique au Congrès US pourquoi… deux jours après!
    Ivanka Trump est fière de son père après la frappe US en Syrie
    La Suède remet en question la légitimité de la frappe US en Syrie
    Frappe US contre une base aérienne syrienne
    Tags:
    missiles, frappe aérienne, Bernie Sanders, Donald Trump, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik