Ecoutez Radio Sputnik
    L'explosion d'une bombe nucléaire.

    Frappes US en Syrie: tir de sommation ou «guerre mondiale»?

    CC0 / pixabay
    International
    URL courte
    1452446818312

    «Washington cherche à dominer le monde depuis 1990», indique à Sputnik Willy Wimmer, ex-vice-président de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE et ex-secrétaire d'État auprès du ministère allemand de la Défense. Une stratégie qui provoque une «escalade à l’échelle internationale», selon lui.

    Les récentes frappes américaines en Syrie ont provoqué une vague de craintes: et si nous étions en route vers une troisième guerre mondiale? Compte tenu du « comportement unilatéral et injustifié des États-Unis », il est impossible de ne pas parler d'une escalade à l'échelle internationale, a déclaré dans une interview accordée à Sputnik Willy Wimmer, ancien vice-président de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE et ex-secrétaire d'État auprès du ministère allemand de la Défense.

    « Nous savons tous que depuis la fin de la guerre froide les États-Unis optent pour une nouvelle stratégie: ils cherchent à dominer le monde. Ils en parlent même ouvertement. Regardez les directives des présidents américains qui permettent à ces gens de mener des guerres […].Cela montre clairement à quoi nous sommes confrontés », rappelle l'homme politique allemand.

    Selon lui, « les craintes concernant une éventuelle guerre mondiale sont justifiées ». De nombreux observateurs soulignent le fait que la situation tragique actuelle ressemble beaucoup à la crise des missiles de Cuba, 13 jours aujourd'hui oubliés pendant lesquels le monde est passé à deux doigts de la catastrophe nucléaire.

    « Les pays tels que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, qui ont commencé la guerre en Syrie il y a six ans, ne reculeront devant rien. Même la Charte des Nations Unies ne suffira pas à les arrêter. Ils mènent la guerre d'une manière connue. Dans des conflits qu'ils ont eux-mêmes créés. Nous le savons au moins depuis la guerre en Yougoslavie », indique à Sputnik M. Wimmer.

    Pourtant l'ex-secrétaire d'État estime qu'il est temps de faire appel à la raison.

    Selon le politicien, « plus que jamais désormais on a besoin d'une rencontre entre le Président russe Vladimir Poutine et le Président américain Donald Trump. Les gens sont déprimés, silencieux et inquiets, tout comme on l'était en Allemagne, avant la Seconde Guerre mondiale, selon les descriptions des observateurs internationaux. Partout sur la planète les gens se sentent ainsi parce que le comportement de style Rambo du Président américain, malheureusement, met encore une fois le monde devant le fait accompli… »

    « Depuis 1990, il y a eu tant de mensonges. C'est un modèle que nous voyons dans la politique étrangère des États-Unis depuis le port de La Havane, en 1898, et l'explosion de l'USS Maine. Leurs trucs fabriqués par eux-mêmes leur donnent droit d'attaquer les autres. Alors, ou nous arrêtons cela, ou nous nous attendons à des ennuis! Telle est la conclusion inévitable », conclut l'expert.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Frappes en Syrie : « la poursuite de la morale par d’autres moyens »
    Trump est «un danger pour la paix», selon François Fillon
    Les USA dans la 1ère Guerre mondiale: une leçon de fraude politique
    Tags:
    escalade, guerre mondiale, frappe aérienne, Willy Wimmer, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik