International
URL courte
33521
S'abonner

La Syrie cessera d’exister en tant qu’État dans le cas d’une démission du gouvernement actuel dirigé par Bachar el-Assad, a déclaré un haut fonctionnaire syrien à l'agence Sputnik.

Selon Fayçal Miqdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères, interviewé par Sputnik, si la Syrie perdait son gouvernement et son Président actuel Bachar el-Assad, le pays serait divisée.

« Nous avons toujours dit que la Syrie sans ce gouvernement, cette administration et ce Président, serait "mise en miettes", et l'État et les institutions cesseraient d'exister », a déclaré Fayçal Miqdad tout en soulignant que le gouvernement syrien est bien conscient de la nécessité de mettre en place des réformes.

Il a ajouté que l'idée de la période transitoire était dernièrement devenue une « préoccupation principale », y compris pour Staffan de Mistura, l'émissaire de l'Onu pour la Syrie. Mais ce dernier, au lieu d'être l'intermédiaire dans le règlement de ce conflit, est devenu le représentant de l'une de ces parties, estime Fayçal Miqdad.

Depuis le début de la crise en 2011, l'opposition syrienne et plusieurs États occidentaux ont insisté pour que le Président syrien Bachar el-Assad quitte le pouvoir et qu'une transition ait lieu.

La Russie, quant à elle, a déclaré à maintes reprises que seul le peuple syrien pouvait décider du sort de Bachar el-Assad.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

«L’escalade suite à la frappe américaine contre la Syrie risque de tout détruire»
Le Kremlin «ne sait rien» du projet de réponse Russie-Iran-Damas à l’agression en Syrie
L'attaque américaine en Syrie manque son objectif
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
Tags:
division, peuple, crise syrienne, démission, ONU, Faysal Mikdad, Staffan de Mistura, Bachar el-Assad, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook