Ecoutez Radio Sputnik
    Vladmir Poutine

    Poutine sur les accusations contre Damas sur l’attaque chimique: «On s’ennuie, les filles»

    © Sputnik. Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (64)
    892919430010

    Le Président russe Vladimir Poutine réagit aux accusations portées contre le gouvernement syrien suite à l'attaque chimique à Idlib.

    Le Président russe Vladimir Poutine a déclaré que la situation actuelle autour de la Syrie lui rappelait les événements de l'année 2003, quand les États-Unis ont lancé une opération militaire en Irak.

    M. Poutine a en l'occurrence fait référence au roman Les Douze Chaises (1928) d'Ilf et Petrov, dans lequel le héros principal, Ostap Bender, s'adresse à des amateurs de jeu d'échecs de la ville de New Vasjuki et leur dit qu'il n'y a pas « de jeu de pensée dans la province ». C'est là qu'il prononce l'adage: « On s'ennuie, les filles! »

    « Nous en débattions avec le Président italien (actuellement en visite à Moscou, ndlr). Je lui ai dit que tout cela me rappelait les événements de l'année 2003 quand les représentants américains présentaient devant le Conseil de sécurité de l'Onu les armes chimiques qui auraient été trouvées en Irak. Une campagne militaire a été lancée dans la foulée en Irak, qui s'est soldée par la destruction de ce pays, par une accentuation de la menace terroriste et la création du groupe djihadiste Daech sur la scène internationale, ni plus ni moins », a fait remarquer le Président russe.

    De nos jours, a-t-il poursuivi, la même chose est en train de se produire: « Et de nouveau, les partenaires leur donnent le feu vert. À cet égard, je voudrais citer nos écrivains Ilia Ilf et Evguéni Pétrov: "On s'ennuie, les filles". Nous avons déjà vu tout cela. »

    Suite à l'attaque chimique de mardi à Khan Cheikhoun, attribuée par les pays occidentaux aux forces armées syriennes, le Président américain Donald Trump a ordonné une frappe ciblée contre la base aérienne syrienne de Shayrat. Vendredi matin, 59 missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui croisent en Méditerranée, faisant selon la partie syrienne dix victimes parmi les militaires et neuf morts parmi les civils, dont quatre enfants, et causant d'importantes destructions.

    Le Président Vladimir Poutine a qualifié l'attaque américaine d'agression contre un État souverain en violation du droit international et menée sous un faux prétexte.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (64)

    Lire aussi:

    Pourquoi les Casques blancs font de l’intox sur les victimes d’armes chimiques à Idlib
    Rapports sur le général syrien qui aurait bombardé Idlib: intox selon un député syrien
    Cui bono: qui se cache réellement derrière le gazage des habitants d’Idlib?

    Lire aussi:

    Une leçon de politesse internationale de Trump: la Russie appuie l'«animal» Assad
    Poutine: l'ennemi commun russe unit l'Europe? «Parfait, nous sommes prêts à patienter»
    Poutine évoque de possibles provocations à l'arme chimique dans d'autres régions en Syrie
    Tags:
    attaque chimique, terrorisme, Idlib, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik