Ecoutez Radio Sputnik
    Arme chimique. Image d'illustration

    Poutine évoque de possibles provocations à l'arme chimique dans d'autres régions en Syrie

    © Sputnik . Pavel Lisitsin
    International
    URL courte
    46913
    S'abonner

    Le Président russe a déclaré que la Russie possédait des informations provenant de sources fiables, selon lesquelles il y aura d'autres provocations concernant les armes chimiques en Syrie, y compris à Damas.

    D'après Vladimir Poutine, il y aura encore des provocations à l'arme chimique dans d'autres régions de Syrie.

    « Nous avons des informations provenant de sources différentes, selon lesquelles de telles provocations, puisque je ne peux pas les nommer autrement, sont en train d'être préparées dans d'autres régions de la Syrie, y compris dans la zone au sud de Damas, où l'on envisage de placer à nouveau quelque produit et d'accuser les autorités syriennes de son utilisation », a déclaré Vladimir Poutine aux journalistes.

    Le Président russe a également fait savoir que tout évènement comparable aux attaques chimiques survenues à Idlib devait faire l'objet d'une enquête minutieuse :

    « Nous croyons que tout évènement de ce type est digne d'être enquêté minutieusement. Nous allons nous adresser officiellement à la structure compétente de l'Onu à la Haye et appeler la communauté internationale à enquêter minutieusement sur ces évènements. En fonction des résultats, nous prendront les décisions qui s'imposent ».

    Cependant, au sein de l'État-major des Forces armées russes, on a fait savoir que, selon les informations, des combattants déposaient des agents d'armes chimiques dans plusieurs régions syriennes telles que Khan Cheikhoun, la base aérienne de Jirah, Ghouta-Est ou encore Alep-Ouest afin de provoquer de nouvelles frappes américaines contre la Syrie.

    Sergueï Roudskoï, chef du Commandement opérationnel principal de l'État-major général des Forces armées russes, a également déclaré que les combattants visaient à provoquer l'apparition d'un autre prétexte pour accuser le gouvernement syrien, ainsi que de nouvelles frappes américaines.

    Suite à l'attaque chimique de mardi à Khan Cheikhoun, attribuée par les pays occidentaux aux forces armées syriennes, le Président américain Donald Trump a ordonné une frappe ciblée contre la base aérienne syrienne de Shayrat. Vendredi matin, 59 missiles de croisière Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui croisent en Méditerranée, faisant selon la partie syrienne dix victimes parmi les militaires et neuf morts parmi les civils, dont quatre enfants, et causant d'importantes destructions.

    Le Président Vladimir Poutine a qualifié l'attaque américaine d'agression contre un État souverain en violation du droit international et menée sous un faux prétexte.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Frappes US en Syrie: Poutine réunit le Conseil de sécurité russe
    Poutine: les frappes US en Syrie, une agression contre un État souverain
    Tags:
    ONU, Vladimir Poutine, Idlib, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik