International
URL courte
Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)
721125
S'abonner

Commentant la frappe américaine contre la base syrienne de Shayrat, le président russe a fustigé les alliés des États-Unis à l’Otan pour leur refus d’analyser la situation.

La frappe américaine contre la base aérienne militaire de Shayrat en Syrie a été effectuée « en violation flagrant du droit international », car aucune preuve confirmant l'utilisation d'armes chimiques par les troupes de Damas n'a été fournie, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une interview à la chaîne russe de radio-télévision Mir.

Mettant en avant le fait que les tirs de missiles américains ont été effectués contre un « État souverain sans mandat du Conseil de sécurité de l'Onu », le chef d'État russe a dénoncé la réaction des alliés de Washington à cette attaque:

« Comment les alliés de l'Otan ont-ils réagi? Tout le monde hoche la tête comme des figurines chinoises sans analyser ce qui se passe. Où sont les preuves de l'utilisation des armes chimiques par les troupes syriennes?», s'est-il interrogé.

En réponse à l'attaque contre une base aérienne en Syrie, Moscou a suspendu le mémorandum russo-américain sur la prévention des incidents et la garantie du maintien de la sécurité des vols au cours des opérations en Syrie, conclu le 20 octobre 2015. Signé le 20 octobre 2015, ce mémorandum régissait toutes les sorties militaires aériennes au-dessus de la Syrie, y compris les sorties de drones.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Frappes US contre la base de Shayrat en Syrie (86)

Lire aussi:

Moscou ne qualifie pas la déclaration de Tillerson sur la Syrie d’ultimatum
La Russie veut renforcer la collaboration avec la Syrie dans la lutte antiterroriste
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Tags:
OTAN, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook