International
URL courte
431142
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangère a réagi ce mercredi à l'ultimatum lancé hier par le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson, qui sommait Moscou de se ranger aux côtés des États-Unis et de mettre un terme à son alliance avec la Syrie.

Moscou cherche à comprendre les « intentions réelles » de l'administration américaine et estime qu'il n'est pas correct de placer ses partenaires devant un choix sous forme d'ultimatum, a annoncé ce mercredi le ministre russes des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'un entretien avec son homologue américain Rex Tillerson.

🔴 Rencontre Lavrov-Tillerson à Moscou. L'entretien porte notamment sur la situation en Syrie et en Ukraine

Опубликовано Sputnik France 12 апреля 2017 г.

« Pour nous, il est extrêmement important de comprendre la position des États-Unis, les intentions réelles de votre administration », a indiqué M. Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe a rappelé que la ligne politique de la Russie était basée sur les principes du droit international, et ne se formait pas « sous l'emprise de la conjoncture instantanée ou d'un faux choix: avec ou contre nous ».

Rex Tillerson a de son côté dit souhaiter un échange « ouvert, franc et sincère » pour « clarifier » les zones d'intérêt commun entre les deux pays et « comprendre et réduire les profondes divergences » qui existent.

Lors d'une rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays du G7, Rex Tillerson a affirmé qu'il était « dans l'intérêt de la Russie » de coordonner ses actions en Syrie avec les États-Unis et de ne pas soutenir un « partenaire peu fiable », faisant allusion à Bachar el-Assad.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Poutine: deux versions possibles sur l'attaque chimique en Syrie
Poutine sur la Syrie: les pays de l’Otan hochent la tête comme des figurines chinoises
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
Tags:
négociations, Rex Tillerson, Sergueï Lavrov, Moscou, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook