Ecoutez Radio Sputnik
    L’Ukraine rêve de détecter chaque visite «illégale» en Crimée

    L’Ukraine rêve de détecter chaque visite «illégale» en Crimée

    © AFP 2019 GENYA SAVILOV
    International
    URL courte
    9221

    Les gardes-frontières ukrainiens disposent désormais d’un service spécial leur permettant de détecter toute visite «illégale» en Crimée. Un outil est basé sur les dénonciations des citoyens vigilants…

    Le site officiel du Service ukrainien des frontières bénéficie désormais d'une fonction spéciale destinée à informer les autorités de toute visite « illégale » en Crimée, a annoncé le Service dans un communiqué.

    Il s'agit en l'occurrence de la fonction « Stop-liste » accessible à tous les citoyens ukrainiens, « préoccupés » par le sort de cette péninsule redevenue russe à l'issue d'un référendum. Désormais, n'importe qui pourra dénoncer à titre volontaire les actions qu'il considère comme « illégales » aux services compétents.

    D'après le Service, les données ainsi récupérées seront utilisées lors du contrôle des frontières, notamment dans les cas problématiques.

    La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. 96,77 % des Criméens et 95,6 % des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut spécial) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été « offerte » à l'Ukraine sans la moindre consultation populaire par Nikita Khrouchtchev en 1954.

    Aujourd'hui, l'Ukraine continue de considérer la Crimée comme une partie de son territoire. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions contre la Russie en 2014.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Roi de Jordanie: l'Europe devrait faire des concessions à la Russie sur la Crimée
    Les sanctuaires de la Crimée
    La Crimée, une entité tataro-criméenne? Kiev bluffe et provoque!
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    frontière, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik