International
URL courte
38164
S'abonner

L’initiative américaine de créer des zones d'exclusion aérienne en Syrie, qui sera ce mercredi au menu des négociations russo-américaines, suscite des interrogations à Moscou.

L'éventuelle création de zones de sécurité aérienne en Syrie sera évoquée lors des négociations entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son homologue américain Rex Tillerson. Cependant, Moscou assure ne pas comprendre cette initiative, a indiqué le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

« On voit mal ce qu'entend concrètement l'administration américaine lorsqu'elle évoque à différents niveaux soit des zones de sécurité, soit des zones de stabilité », a-t-il affirmé.

Et de poursuivre: « En général, la ligne de l'administration américaine concernant la Syrie demeure pour nous un mystère ».

Le ministre américain de la Défense, James Mattis, a annoncé mardi que les États-Unis et leurs alliés envisageaient la possibilité d'instaurer en Syrie des zones d'exclusion aérienne ainsi que des zones de sécurité.

Au lendemain des frappes américaines contre la base militaire syrienne de Shayrat, l'éventuelle création d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie a été évoquée par la Turquie.

M. Riabkov a de son côté assuré que toutes les questions concernant la Syrie seraient discutées lors de l'entretien avec le chef de la diplomatie américaine actuellement en visite à Moscou.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Syrie se dit prête à dialoguer avec tous les pays, USA compris
Poutine: deux versions possibles sur l'attaque chimique en Syrie
Après la Syrie, des frappes US contre Pyongyang? Séoul veut calmer les rumeurs
Femme poussée dans le métro parisien: «l’auteur de l’agression» interpellé, dit Marlène Schiappa
Tags:
zone d'exclusion aérienne, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook