Ecoutez Radio Sputnik
    Strike Eagles, chasseurs-bombardiers d'assaut américains. Archive photo

    Syrie: frappe de la coalition contre un dépôt d'armes chimiques de l'EI, des victimes

    © REUTERS / U.S. Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout
    International
    URL courte
    11118514

    La coalition internationale a porté mercredi une frappe contre un dépôt d’armes chimiques appartenant à Daech à Deir ez-Zor, faisant des centaines de victimes, a annoncé l’État-major syrien. L’incident prouve que les terroristes possèdent des armes chimiques, affirme l’armée syrienne.

    Une frappe portée mercredi par la coalition menée par les États-Unis contre un dépôt d'armes chimiques appartenant à Daech dans la région de Djalta, près de la ville de Deir ez-Zor, a provoqué l'intoxication de centaines de personnes, a annoncé le commandement des forces armées syriennes dans un communiqué diffusé par l'agence syrienne Sana.

    Selon l'agence, le raid aérien a été mené mercredi à 17h30 (heure locale) et a permis d'éliminer un grand nombre de terroristes de Daech, y compris plusieurs étrangers engagés à leurs côtés.

    Suite à la frappe, « un nuage de fumée blanche, puis jaune s'est formé » au-dessus du lieu de l'attaque, «ce qui témoigne de la présence importante de substances toxiques», indique le document dont Sputnik a obtenu une copie. « L'incendie sur les lieux a duré jusqu'à 22h30 », précise le communiqué.

    Selon le document, l'intoxication aux substances chimiques a fait des centaines de morts, y compris par asphyxie, parmi les terroristes ainsi que parmi les civils.

    « Ce qui s'est passé prouve que les terroristes des Daech et du Front al-Nosra possèdent des armes chimiques et sont capables d'en faire usage, de les obtenir et de les transporter », lit-on dans le document, qui rappelle une fois de plus que les troupes gouvernementales ne possèdent pas d'armes chimiques.

    Les États-Unis démentent de leur côté avoir mené une frappe près de Deir ez-Zor.

    « Le porte-parole a vu les informations diffusées par l'agence Sana, selon lesquelles l'aviation de la coalition aurait porté une frappe près de Deiz ez-Zor », a écrit sur Twitter le colonel américain John Dorian, porte-parole de la coalition internationale conduite par les États-Unis. Le responsable américain a qualifié les allégations de l'armée syrienne de « désinformation. »

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Pékin explique pourquoi il n'a pas voté la résolution sur le gazage en Syrie
    La Russie exige l’envoi d’une mission de l’OIAC en Syrie
    Syrie: l'armée reprend partiellement le contrôle de la route Damas-Palmyre
    Tags:
    intoxication, frappe aérienne, victimes, armes chimiques, coalition anti-Daech, Deir ez-Zor, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik