Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Un responsable de l'OSCE qualifie de «marécage» la situation dans le Donbass

    © AP Photo / Mstyslav Chernov
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2017) (85)
    1617

    Un marécage dans lequel s'enlisent des centaines de milliers d'innocents, c'est ainsi qu'a caractérisé la situation dans le Donbass un responsable de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

    Le chef adjoint de la mission de l'OSCE en Ukraine Alexander Hug a qualifié la situation dans le Donbass de « marécage » dans lequel un grand nombre d'habitants de la région se sont enlisés.

    « Nous avons eu beau essayer, nous n'avons pas réussi à repérer de tendance définitive et claire. Tout ce que nous voyons c'est une situation difficile que je décrirais comme un marécage dans lequel se sont enlisés des centaines de milliers d'innocents », a-t-il déclaré cité par la chaîne 112 Ukraine.

    Et d'ajouter que la situation ne s'améliorait mais n'empirait pas.

    Plus tôt, le secrétaire du Conseil de sécurité et de défense nationale ukrainien (RNBO) Alexandre Tourtchinov avait déclaré qu'au cours de l'année 2016 les militaires ukrainiens n'avaient pas cédé un seul mètre dans le Donbass.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2017) (85)

    Lire aussi:

    Kiev envoie «un bataillon islamique» dans le Donbass
    Des femmes snipers venues d’Europe se battent aux côtés de Kiev dans le Donbass
    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Un hôtel UK s’est effondré à cause d'un important incendie – images
    Tags:
    conflit, OSCE, Alexander Hug, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik