Ecoutez Radio Sputnik
    Soldat nord-coréen

    Quand les USA envisageaient de reconnaître la Corée du Nord puissance nucléaire

    © AFP 2017 Jung Yeon-Je
    International
    URL courte
    4368687

    En examinant la stratégie à suivre pour influer sur la situation dans la péninsule coréenne, des analystes de Washington prévoyaient entre autres d'accepter la Corée du Nord dans le club des puissances nucléaires. Cette option a finalement été rejetée, les risques d'une nouvelle escalade persistent.

    Des conseillers du président américain Donald Trump ont analysé une série de démarches possibles afin d'amener la Corée du Nord à abandonner son programme nucléaire, y compris l'option consistant à accepter la Corée du Nord en tant qu'Etat nucléaire.

    Le président s'est également vu proposer de lancer des hostilités en Corée du Nord et de tenter de renverser le gouvernement du pays, relate l'Associated Press.

    Finalement, les experts ont décidé de s'en tenir à la politique des administrations précédentes et d'avoir pour slogan « Pression maximale et engagement ».

    En outre, Washington a refusé l'option qui prévoyait de conclure un accord sur le contrôle des armements en Corée du Nord ou d'amener Pyongyang à réduire son arsenal. Les États-Unis aspirent toujours à une dénucléarisation totale de la Corée du Nord.

    Pour y parvenir, Washington espère obtenir l'assistance de la Russie et de la Chine. Ces deux membres du Conseil de sécurité de l'Onu sont appelés à durcir les sanctions contre Pyongyang s'il organise un nouvel essai nucléaire.

    Auparavant, l'ancien ministre américain de la Défense Leon Panetta a prévenu que la rhétorique agressive du président américain Donald Trump vis-à-vis de la Corée du Nord risquait de renforcer encore davantage la tension sur la péninsule coréenne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Pyongyang menace de «réduire en cendres» les bases US au Japon et en Corée du Sud
    «Personne ne sortira vainqueur» d'un conflit en Corée du Nord, selon Pékin
    En invitant des journalistes étrangers, Pyongyang veut-il se protéger d’une frappe US?
    Air China suspend des vols entre Pékin et Pyongyang
    Tags:
    nucléaire, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik