Ecoutez Radio Sputnik
    Valentina Matvienko. Archives

    En Syrie ou ailleurs, la Russie s'oppose aux renversements fomentés depuis l'étranger

    © Sputnik. Alexey Nikolsky
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (printemps 2017) (177)
    236507701

    En déplacement en Arabie saoudite, la présidente du Conseil de la Fédération Valentina Matvienko a rappelé en évoquant la Syrie, dossier qui a été au cœur des négociations avec les officiels saoudiens, que la Russie ne cherchait pas à maintenir le Président syrien au pouvoir, mais s'opposait à toute ingérence étrangère aux processus politiques.

    La Russie ne défend pas l'idée du maintien à tout prix du Président syrien Bachar el-Assad au pouvoir, mais s'oppose aux renversements orchestrés depuis l'étranger, a déclaré dimanche à Riyad Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), à l'issue de rencontres avec les autorités saoudiennes.

    « C'est notre position de principe — ne pas admettre le renversement depuis l'étranger de régimes plaisants, déplaisants ou autres », a indiqué la femme politique, avant de rappeler que c'était au peuple syrien de décider du sort de Bachar el-Assad.

    Mme Matvienko a souligné que la situation en Syrie avait été au cœur de ses rencontres avec le roi d'Arabie saoudite, avec le ministre saoudien des Affaires étrangères et avec d'autres hauts responsables et qu'elle avait explicité les arguments de la partie russe.

    « Il y a différentes approches et points de vue sur une série de problèmes, mais ces différences ne revêtent pas un caractère antagoniste », a-t-elle dit, tout en pointant que ces divergences d'avis rapprochaient plutôt les parties.

    « Nous ne sommes pas sur les différents côtés des barricades », a résumé la présidente du Conseil de la Fédération.

    Numéro trois de l'État russe, Valentina Matvienko est en visite officielle en Arabie saoudite depuis samedi. Il s'agit du premier déplacement d'un responsable russe haut placé au royaume depuis la visite de Vladimir Poutine à Riyad en 2007.

    Comme elle l'a elle-même déclaré au journal Izvestia, son déplacement est lié aux négociations avec les officiels saoudiens sur la « nécessité d'unir les efforts dans la lutte contre le terrorisme ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (177)

    Lire aussi:

    Pâques sous haute tension pour les chrétiens de Syrie
    Frappes US en Syrie: un sondage révèle l'attitude des Américains
    Comment les militaires russes en Syrie fêteront-ils Pâques?
    «Washington n'a pas les moyens pour répéter le scénario irakien en Syrie»
    Tags:
    lutte antiterroriste, ingérence, Bachar el-Assad, Valentina Matvienko, Arabie Saoudite, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik