Ecoutez Radio Sputnik
    Tir de missile nord-coréen

    Les réacteurs nucléaires sud-coréens ne résisteront pas à une frappe de missiles

    © AP Photo/ Ahn Young-joon
    International
    URL courte
    83972246

    Compte tenu de la multiplication des tirs de missiles par Pyongyang, son voisin du Sud a évalué la résistance de ses réacteurs nucléaires aux frappes nucléaires. Le verdict ne joue pas en faveur de la Corée du Sud.

    Les caissons de confinement des réacteurs nucléaires sud-coréens n'ont pas été conçus pour résister à une frappe de missiles ou toute autre attaque militaire extérieure, écrit l'agence Yonhap, se référant à un rapport soumis par la compagnie Korea Hydro & Nuclear Power Co. (KHNP) au parlementaire Kim Jong-hoon.

    La compagnie en question gère des centrales hydrauliques et nucléaires, assurant près de 40% de la consommation énergétique de Corée du Sud.
    Le caisson de confinement isolant le réacteur est conçu pour limiter les fuites d'éléments radioactifs dans l'environnement en cas d'accident majeur.

    « Initialement [les enceintes de confinement, ndlr] ont été conçues pour résister en cas d'ouragans, de tremblements de terre ou d'autres cataclysmes naturels », a déclaré le parlementaire, commentant le rapport, avant de souligner que le caisson pouvait résister à une onde d'explosion provenant de l'intérieur et non depuis l'extérieur.

    Un bataillon féminin marche lors du défilé militaire en Corée du Nord
    © REUTERS/ Damir Sagolj
    Kim Jong-hoon a en outre expliqué que Séoul était en retard par rapport aux États-Unis en termes de mesures de protection contre les attaques militaires ou terroristes intentionnées. Or, les tirs de missiles nord-coréens poussent le pays à combler cette lacune.

    Les militaires sud-coréens ont informé le 16 avril que Pyongyang avait tenté de procéder au tir d'un nouveau missile, tentative qui s'était soldée par un échec. La défense américaine a confirmé le tir d'un missile. Il a été effectué depuis un polygone d'essai situé près de Sinpo (Hamgyong du Sud, sur la mer du Japon). L'engin, dont le type n'a pas encore été établi, a explosé peu après son envol. Selon les experts, il ne s'agirait pas d'un missile balistique intercontinental.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Pyongyang qualifie de chantage la politique US à son égard
    Des militants sud-coréens envoient à Pyongyang des tracts par ballons
    Tokyo remonté contre Pyongyang après la tentative de lancement d’un missile nord-coréen
    Tags:
    accident nucléaire, catastrophe naturelle, missiles, réacteur, Corée du Sud, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik