International
URL courte
233
S'abonner

La justice sud-coréenne a inculpé ce lundi le Président déchu Park Geun-hye, elle serait impliquée dans un scandale de corruption qui secoue la Corée du Sud depuis des mois.

L'épopée de l'ancienne dirigeante de la Corée du Sud sera bientôt terminée: mêlée à un scandale de corruption majeur, elle a été formellement inculpée lundi pour corruption.

L'ex-chef de l'État, destitué début mars puis arrêté fin mars, est également poursuivi pour abus de pouvoir et pour divulgation des secrets d'État, annonce l'agence Yonhap.

« Nous avons formellement inculpé Mme Park (…) de nombreux chefs d'accusation parmi lesquels: abus de pouvoir, coercition, corruption et divulgation de secrets d'État », ont déclaré les enquêteurs à l'issue de leurs investigations.

La destitution de l'ex-Président a été votée massivement par les députés début décembre, et la Cour constitutionnelle du pays, formée de huit juges, a confirmé le 10 mars à l'unanimité cette destitution.

L'ancien Président, âgé de 65 ans, est accusé d'être à l'origine, avec son amie Choi Soon-sil, de pressions sur des conglomérats sud-coréens en vue d'obtenir des dons pour deux fondations soutenant sa politique.

Rappelons, qu'un tollé a éclaté en Corée du Sud après qu'il soit avéré que l'amie de la présidente Choi Soon-Sil, qui n'avait jamais occupé de fonction officielle, s'ingérait dans les affaires d'États. Notamment, il a été révélé que Mme Choi corrigeait les discours officiels de la présidente avant leur publication officielle.

Mme Choi est actuellement jugée pour avoir profité de ses entrées pour contraindre de grands groupes du pays à verser près de 70 millions de dollars à deux fondations qu'elle contrôlait, des sommes dont elle aurait fait un usage personnel.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La présidente sud-coréenne destituée quitte son palais (vidéo)
Heurts suite à la destitution de la présidente sud-coréenne: des victimes
Ban Ki-moon ne se présentera pas à la présidentielle sud-coréenne
Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Tags:
inculpation, présidence, destitution, corruption, Park Geun-hye, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook