Ecoutez Radio Sputnik
    Séoul

    Conflit imminent? Des militaires et des diplomates US évacuent leurs familles de Séoul

    © Sputnik. Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    12245148

    Des militaires américains ont commencé à évacuer leurs familles et le personnel civil de bases à proximité de Séoul. En outre, les membres des familles de diplomates et du personnel de l’ambassade des États-Unis quittent également la capitale sud-coréenne. Des experts russes y voient le signe clair d’une menace de conflit.

    Les membres des familles de militaires américains ont commencé à quitter précipitamment la capitale de la Corée du Sud. Bien que le Pentagone n'ait pas confirmé officiellement cette information, des rapports sur l'évacuation sont apparus sur les réseaux sociaux et les serveurs publics de la 2e Division d'infanterie et de la 8e Armée américaine stationnées en Corée du Sud. En outre, selon des informations non confirmées, des familles de diplomates américains quitteraient Séoul.

    Selon Konstantin Asmolov, un expert russe de la Corée, cette évacuation témoigne de la menace de conflit.

    « Le comportement des Américains signifie qu'ils n'espèrent pas détruire en toute impunité les installations nucléaires de la Corée du Nord. Ils comprennent que la Corée du Nord répliquera à ces attaques. En outre, au centre de Séoul il y a un quartier bondé de troupes américaines », a indiqué Konstantin Asmolov, dans une interview accordée à Izvestia.

    Alors que des médias locaux exhortent à ne pas céder à la panique, précisant que la Corée du Sud est fermement opposée à toute action militaire contre Pyongyang, Tokyo envisage pour sa part des mesures d'urgence pour évacuer les 60 000 citoyens japonais résidant en Corée du Sud.

    Formellement, les États-Unis et la Corée du Nord sont en état de guerre. En effet, le conflit de 1950-1953 en Corée ne s'était achevé que par la signature d'un armistice. Les États-Unis ont refusé de discuter les multiples propositions de Pyongyang de signer un accord de paix, gardant en Corée du Sud plus de 28 000 militaires américains sous prétexte de défendre le pays contre la « menace du Nord ».

    Pour augmenter leur force de dissuasion face à la Corée du Nord, les États-Unis songent à déployer trois porte-avions au large de la péninsule coréenne: l'USS Carl Vinson, l'USS Ronald Reagan et l'USS Nimitz.

    La Corée du Nord, pour sa part, invoque la menace américaine et développe un programme nucléaire et balistique, malgré l'interdiction du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les réacteurs nucléaires sud-coréens ne résisteront pas à une frappe de missiles
    Le tir de missile nord-coréen pourrait avoir été saboté par les USA
    Pour Séoul, Pyongyang est toujours un occupant
    Tags:
    nucléaire coréen, évacuation, Pentagone, Pyongyang, Séoul, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik