Ecoutez Radio Sputnik
    Ekaterinbourg

    Le chef du mouvement Calexit décide de s’installer en Russie

    © Sputnik. Pavel Lisitsyn
    International
    URL courte
    11120

    Le mouvement Yes Californie, qui lutte pour l’indépendance de la Californie depuis deux ans, a perdu son dirigeant Louis Marinelli, qui a épousé une Russe et s’est installé en Russie. Toutefois, ce dernier espère que ses alliés promouvront toujours l’idée du Calexit.

    Louis Marinelli, auteur d'une pétition en faveur de la sécession de l'État américain de Californie et chef du mouvement Yes California, a annoncé lundi sa décision de rester à Ekaterinbourg, dans l'Oural, où il réside depuis septembre dernier avec son épouse russe Anastasia, et de ne pas rentrer en Californie dans un avenir proche.

    « J'ai retrouvé le bonheur en Russie, une vie sans frustration, sans ressentiment vis-à-vis de la patrie d'autrui, et un avenir sans les divisions partisanes et l'animosité qui ont empoisonné toute ma vie adulte », a indiqué M. Marinelli dans un communiqué publié par Yes California.

    Toujours fidèle à l'idée du Calexit, il a annoncé qu'il retirait sa pétition pour que le mouvement indépendantiste californien ne soit plus lié à son nom.

    Les médias ont antérieurement annoncé que les membres du mouvement Yes Californie avaient obtenu la permission des autorités de lancer une collecte de signatures en faveur d'un référendum sur l'amendement de la Constitution américaine.

    Selon le vice-président et co-fondateur de Yes California, Marcus Ruiz Evans, l'idée de sécession a fait son chemin après la victoire de Donald Trump à la présidence américaine, 61 % des citoyens de Californie ayant voté en faveur d'Hillary Clinton.

    Selon un sondage réalisé les 26 et 27 février par Rasmussen Reports, plus de 30 % des Américains seraient enclins à accepter le Calexit. 18 % des sondés jugent positive une telle démarche, alors que 60 % pensent que cette sécession aurait des conséquences négatives pour le pays. 13 % estiment pour leur part que le Calexit n'aurait aucune conséquence. 41 % des partisans de la sécession de la Californie des États-Unis sont des républicains.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un «consulat» de Californie ouvrira ses portes en Russie
    «Calexit»: la collecte des signatures pour l’indépendance de la Californie est lancée
    L’indépendance de la Californie n’est plus une simple idée irréalisable
    L'indépendantisme a le vent en poupe en Californie
    Tags:
    Calexit, Louis J. Marinelli, États-Unis, Californie, Ekaterinbourg, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik