International
URL courte
16515
S'abonner

Les histoires sur des Américains qui s’arrachent des bunkers de grand luxe pour survivre à une catastrophe nucléaire sont fort exagérées, a déclaré à Sputnik le cofondateur de la société spécialisée dans la construction de ce type d’abris Utah Shelter Systems, Paul Seyfried.

Les Américains qui achètent des bunkers ne sont pas aussi nombreux qu'on le pense et constituent en réalité moins de 1 % de la population, a indiqué à Sputnik Paul Seyfried, cofondateur d'Utah Shelter Systems qui se spécialise dans la construction d'abris antiatomiques.

Construction d'un bunker
© Sputnik
Construction d'un bunker

« Les journalistes ne cessent de me demander si beaucoup de personnes se font construire des abris aux États-Unis, et je leur réponds en toute honnêteté par la négative. En effet, s'ils étaient nombreux, Ford, Chrysler et General Motors (GM) auraient depuis longtemps abandonné la construction automobile pour se consacrer à la construction de bunkers », a estimé l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que la demande en la matière n'était pas aussi grande, la plupart des Américains préférant s'offrir un nouveau smartphone.

« Le pays où les bunkers sont effectivement nombreux, c'est la Suisse, où leur construction est prévue par la loi. 100 % des Suisses y ont accès », a relevé M. Seyfried.

La Suisse est le leadeur pour le nombre d'abris antiatomiques, les articles 45 et 46 de sa Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile (LPPCi) stipulent que « chaque habitant doit disposer d'une place protégée dans un abri situé à proximité de son lieu d'habitation et atteignable dans un délai raisonnable. […] Tout propriétaire qui construit un home ou un hôpital doit y réaliser un abri et l'équiper ».

« J'ai moi-même visité plusieurs de ces abris. En Russie, il y a également pas mal de bunkers. Chez vous [en Russie, ndlr], les exercices de septembre se sont très bien déroulés, mais ils ont été très peu couverts », a regretté l'interlocuteur de Sputnik.

« À l'heure qu'il est, je suis en mission dans l'Utah. La photo 5 présente une trappe préalablement installée qui mènera dans une pièce qui débouchera sur des tunnels. Le tout sera coulé dans du béton », a-t-il expliqué.

Une trappe préalablement installée qui mènera dans une pièce qui débouchera sur des tunnels
© Sputnik
Une trappe préalablement installée qui mènera dans une pièce qui débouchera sur des tunnels

« Vous voyez sur la photo 6 mon bunker personnel. J'en ai trois, mais ne suis pas un Américain typique », a noté en conclusion M. Seyfried.

Mon bunker personnel
© Sputnik
Mon bunker personnel
Foire aux bunkers: les Américains se préparent-ils pour la «Fin du monde»?
© Sputnik

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Autriche : des bunkers nazis, où des armes nucléaires étaient développées, ont été découverts
La Turquie créée sa première bombe anti-bunkers
Corée du Nord: de faux bunkers sud-coréens dans une manœuvre militaire
Infographie: mise à jour des dates clés du calendrier du déconfinement en France
Tags:
société, bunker, automobile, photo, Utah Shelter Systems, Chrysler, Ford, General Motors, Sputnik, Paul Seyfried, Utah, Suisse, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook