Ecoutez Radio Sputnik
    Mossoul

    Daech multiplie les attaques chimiques sur le territoire irakien

    © REUTERS/ Thaier Al-Sudani
    International
    URL courte
    158918

    Dans une interview accordée à Sputnik, une source fiable située en Irak a déclaré que l’attaque chimique perpétrée samedi dernier par Daech contre des civils venait s’ajouter à la longue liste des attaques chimiques effectuées par l’organisation terroriste à proximité de Mossoul ces derniers jours. Nous en dressons ici un état des lieux.

    La source fiable locale a fait part à Sputnik des dates de toutes les attaques chimiques qui ont été effectuées ces derniers temps par les terroristes à l'aide des voitures bourrées d'explosif ou des roquettes aux agents toxiques près de la ville de Mossoul.

    Ainsi, une attaque chimique au chlore dans le vieux quartier de la partie-ouest de la ville est survenue le 18 avril 2016, blessant des civils. Un volontaire de l'organisation médicale américaine a collecté des échantillons et examiné les blessés. Le 15 avril Daech a également eu recours au chlore afin de stopper l'avancée de l'armée irakienne dans la vieille ville.

    Trois jours plus tôt, les terroristes ont bourré un véhicule d'explosifs et d'agents toxiques afin d'attaquer une maison avec des réfugiés qui y étaient rentrés. Par chance, le véhicule a prématurément explosé, emportant la vie de 8 des combattants. Il y a deux semaines, le 6 avril, Daech a utilisé du gaz moutarde contre les troupes irakiennes dans la vieille ville à proximité d'Al-Djadida.

    Au mois de mars, une arme chimique a été également utilisée par des combattants. Ainsi, le 21 mars au cours d'une attaque entreprise contre les civils et l'armée irakienne, 4 personnes ont été gravement blessées. Le groupe américain a effectué une enquête et a confirmé que les terroristes avaient eu recours à l'arme chimique. Le 5 mars, Daech a effectué des tirs de roquettes aux agents chimiques toxiques dans la localité d'Al-Rashidiya, et a gravement blessé des dizaines d'enfants.

    Selon les données de renseignement dont dispose le général irakien Yahii Rasul, Daech possède toujours une certaine quantité de substances toxiques. Cependant, compte tenu de la la piètre qualité de ces agents chimiques, leur impact serait très limité, ce qui n'empêche pas l'armée de craindre de nouvelles attaques contre les civils.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Une enfant victime d'une attaque chimique de Daech en Irak

    Lire aussi:

    Mossoul: l’armée irakienne redoute des attaques chimiques de Daech
    Toujours pas d’enquête sur l’utilisation d’armes chimiques par Daech, Moscou préoccupé
    Daech lance une attaque chimique contre l'armée et les civils à Mossoul, 80 blessés
    Tags:
    attaque chimique, Etat islamique, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik