International
URL courte
32928
S'abonner

Au Yémen, Washington accuse les Houthis de frapper l’Arabie Saoudite avec des missiles conçus en Iran, tout en apportant son soutien logistique à la coalition dirigée par Riyad.

Le chef du Pentagone James Mattis a accusé les rebelles yéménites Houthis d'avoir frappé le territoire de l'Arabie Saoudite avec des missiles conçus en Iran.

« Nous voyons que les Houthis lancent en Arabie Saoudite des missiles fournis par l'Iran, […] et cela doit être arrêté », a déclaré James Mattis aux journalistes, cité par le service de presse du Pentagone.

Il a également exprimé son espoir que l'Onu aidera à résoudre le conflit au Yémen par des moyens politiques, et le plus tôt possible.

Depuis 2014, le Yémen est le théâtre d'un conflit armé opposant les rebelles chiites Houthis, soutenus par l'Iran, aux forces loyalistes yéménites, appuyés par une coalition sunnite dirigée par l'Arabie saoudite.

Les rebelles contrôlent les territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa, où ils ont créé leurs organes de pouvoir.

Le conflit s'est internationalisé en mars 2015 avec l'intervention de nombreux pays musulmans menés par l'Arabie saoudite.

Les États-Unis, qui sont déjà impliqués militairement à divers degrés en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie, apportent un soutien logistique à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite.

Bien que la représentante permanente des États-Unis auprès de l'Onu ait appelé la coalition menée par l'Arabie saoudite à « s'abstenir de démarches faisant monter la violence » au Yémen, toutefois, son appel est en contradiction avec les actions du Pentagone qui continue de livrer des armes et d'accorder un soutien militaire à Riyad.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le pilonnage des Houthis au Yémen «purement défensif», selon le Pentagone
Tout prétexte est bon: les USA se lancent dans le conflit yéménite
Le Pentagone veut muscler son implication dans le conflit au Yémen
Tags:
missiles, Pentagone, James Mattis, Iran, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook