Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    Theresa May risquerait de perdre son soutien en cas d’élections anticipées

    © REUTERS / Stefan Rouseau
    International
    URL courte
    Brexit (2017) (73)
    272

    En cas d’élections législatives anticipées, la Première ministre britannique Theresa May risquerait de perdre la majorité des voix à la Chambre des Communes, estime le journaliste Stuart Campbell, interviewé par Sputnik.

    Dans une interview accordée à Sputnik, Stuart Campbell, journaliste et fondateur de Wings Over Scotland, se prononce sur les risques principaux que pourrait courir Theresa Mar en cas d'élections législatives anticipées au Royaume-Uni.

    Consterné par la décision de la Première ministre, le journaliste a tenu à souligner que Theresa May risquait en premier lieu de perdre son soutien à la Chambre des communes:

    « Elle (Theresa May, ndlr) bénéficie de la majorité des voix à la Chambre des communes, et il me semble qu'elle risque plutôt de perdre ce soutien, au lieu d'en acquérir davantage. Bien que le Parti travailliste ait perdu des voix potentielles, cela ne revêt pas une importance significative, la plupart de leurs sièges au parlement étant assurés », a-t-il expliqué.

    Et de rappeler: « En 2015, le Parti travailliste a perdu une cinquantaine de sièges, et désormais nous avons des raisons de croire qu'il essayera de les récupérer, compte tenu du Brexit. Ainsi, il suffit de ne perdre que quelques sièges et elle (Theresa May, ndlr) risque de perdre la majorité qui la soutient. »

    Le journaliste a également indiqué que la position intransigeante de Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise, constituait en l'occurrence un danger imminent pour Mme May:

    « Tout ce qu'a déclaré aujourd'hui Mme Sturgeon témoigne de sa volonté de lutter pour la répartition des sièges au parlement. Cependant, rien ne permet de croire que les élections à venir déboucheront sur une sorte de référendum dissimulé (en faveur de l'indépendance écossaise, ndlr), bien que certains ne tardent pas à le qualifier de cette façon », a-t-il conclu.

    Rappelons que Theresa May a appelé à organiser des élections législatives anticipées en Grande-Bretagne, le 8 juin, pour doter le pays d'une « direction forte et stable » en vue du Brexit. Les prochaines élections en Grande-Bretagne n'étaient pas prévues avant 2020. Le Parti conservateur apparaît actuellement nettement en tête dans tous les sondages d'intentions de vote face au Parti travailliste, principale force de l'opposition.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Brexit (2017) (73)

    Lire aussi:

    Donald Tusk sur le Brexit: «C’est mon premier divorce et j’espère le dernier»
    La facture du Brexit payée par l’annulation de la dette allemande de la 2e GM?
    Brexit: Londres refuse de payer la «facture du divorce» de 60 mds EUR
    Tags:
    vote anticipé, Brexit, Theresa May, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik