Ecoutez Radio Sputnik
    frappes US

    Les frappes US en Syrie laissent les mains libres aux terroristes, selon Medvedev

    © Sputnik. Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    52604426

    Commentant les récentes frappes des États-Unis en Syrie, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a indiqué que l’escalade du conflit dans la région pourrait provoquer la destruction de l’État syrien et paver la voie à une victoire du terrorisme.

    Les frappes américaines en Syrie ont laissé les mains libres aux terroristes, a déclaré ce mercredi le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

    « Que va-t-il arriver? Nous ne le savons pas. Mais je sais exactement qui a bénéficié de cet acte d'agression. Qui? Daech! Parce que dans ce cas, cette décision (de porter des frappes contre la Syrie, ndlr.) leur a laissé les mains libres », a déclaré Dmitri Medvedev.

    Selon le Premier ministre, Washington lutte contre le pouvoir politique en Syrie et non contre le terrorisme.

    « Que voyons-nous? La première action mise en œuvre par la nouvelle administration américaine sur la direction syrienne, c'est une frappe contre les forces gouvernementales. Autrement dit, la lutte est lancée non contre les terroristes, mais contre les autorités politiques syriennes. Que cela plaise ou non aux Américains, c'est le pouvoir politique, mieux encore, c'est le pouvoir politique légal que nous devons tous prendre en considération », a ajouté le Premier ministre.

    La frappe américaine contre la base syrienne à Idlib constitue un «acte d'agression militaire» visant en premier lieu à nuire au règlement pacifique du conflit au Proche-Orient, selon le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

    Dmitri Medvedev a indiqué que l'escalade du conflit dans la région pourrait provoquer la destruction de l'État syrien.

    « Mais il est évident que l'escalade de violence ne fera qu'entraîner la destruction de l'État syrien, son morcèlement et la victoire, au moins partielle, des terroristes », a conclu le chef du gouvernement.

    Les États-Unis ont effectué, dans la nuit du 6 au 7 avril, une frappe de missiles contre la Syrie, accusant le gouvernement de Bachar el-Assad d'avoir eu recours à des armes chimiques à Khan Cheikhoun, où, selon des sources locales proches de l'opposition, une attaque aurait fait 80 morts et 200 blessés. La Russie a critiqué la démarche de Washington et a réclamé des preuves de l'implication de Damas dans cette attaque présumée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’opposition syrienne responsable de l’attaque chimique à Idlib, selon un professeur
    Medvedev: l'incident à Idlib est une provocation planifiée
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Tags:
    frappe aérienne, agression, Dmitri Medvedev, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik