Ecoutez Radio Sputnik
    Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev

    Medvedev: l'incident à Idlib est une provocation planifiée

    © Sputnik. Aleksandr Astafev
    International
    URL courte
    Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (70)
    366658842

    Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a qualifié la frappe américaine contre la base syrienne d'«acte d'agression militaire» et de «provocation planifiée», tout en soulignant que de telles actions nuisaient au règlement pacifique de la crise syrienne.

    La frappe américaine contre la base syrienne à Idlib constitue un «acte d'agression militaire» visant en premier lieu à nuire au règlement pacifique du conflit au Proche-Orient, selon le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

    « Tout ce qui s'est passé ces derniers temps en Syrie, y compris l'attaque militaire des États-Unis, ne facilite pas le règlement de la crise actuelle. Que s'est-il donc passé dans la province d'Idlib? Forcément, il s'agit d'une grande provocation bien élaborée, qui a déjà porté ses fruits, y compris semble-t-il à l'administration américaine », a déclaré le Premier ministre devant les députés de la Douma (Chambre basse du parlement russe).

    « Au regard du droit international, tout ce qu'ont fait les États-Unis constitue sans aucun doute un acte d'agression militaire », a tenu à souligner M. Medvedev.

    Les États-Unis ont effectué, dans la nuit du 6 au 7 avril, une frappe de missiles contre la Syrie, accusant le gouvernement de Bachar el-Assad d'avoir eu recours à des armes chimiques à Khan Cheikhoun, où, selon des sources locales proches de l'opposition, une attaque aurait fait 80 morts et 200 blessés. La Russie a critiqué la démarche de Washington et a réclamé des preuves de l'implication de Damas dans cette attaque présumée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Attaque chimique de Khan Cheikhoun (avril 2017) (70)

    Lire aussi:

    L’attaque chimique à Idlib au cœur de la rencontre trilatérale à Moscou le 14 avril
    OMS: l’intoxication par des agents chimiques à Idlib a fait 84 morts
    Moscou explique à qui profite la tragédie d'Idlib
    «Les USA mènent un double jeu dans la région syrienne d’Idlib»
    Tags:
    attaque, provocation, Idlib, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik