Ecoutez Radio Sputnik
    Des maisons détruites au Yémen par les frappes de la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite

    Les USA transfèrent au Yémen des combattants depuis l’Irak et la Syrie

    © Sputnik. Stringuer
    International
    URL courte
    Situation au Yémen (2017) (51)
    112766322

    Pour influer sur la situation au Yémen, les États-Unis y transfèrent des combattants de Syrie et d’Irak, tout en augmentant leur assistance à la coalition internationale conduite par l’Arabie saoudite, a déclaré à Sputnik Muhammad Anam, de la direction du parti du Congrès populaire général du Yémen (CPG).

    Washington est prêt à contribuer à un règlement négocié du conflit au Yémen, où les pertes civiles sont toujours plus nombreuses, a déclaré le secrétaire américain à la Défense James Mattis en visite à Riyad, déclaration que l'un des dirigeants du parti du Congrès populaire général du Yémen (CPG), Muhammad Anam, a commentée pour Sputnik.

    « L'Amérique est impliquée depuis longtemps dans le conflit yéménite. Depuis mars 2015, elle accorde son soutien militaire à l'Arabie saoudite. Il se peut que les bombardements ayant fait des morts parmi les civils, y compris des femmes et des enfants, aient servi de prétexte officiel à l'Amérique pour s'impliquer davantage dans ce conflit », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'il s'agissait officiellement d'un appel à la lutte contre les terroristes d'al-Qaïda et de Daech.

    « Néanmoins, les États-Unis sont du côté d'al-Qaïda et de Daech aussi bien au Yémen qu'en Syrie et en Irak […], alors que seuls les Yéménites combattent les terroristes», a-t-il déclaré.

    Selon l'homme politique, l'Arabie saoudite n'est qu'un instrument entre les mains des États-Unis, alors que ces deux pays ne poursuivent que leurs intérêts politiques.

    Il estime par ailleurs que les États-Unis ont créé et soutiennent aujourd'hui certaines organisations terroristes pour entre autres nuire aux intérêts de la Russie.

    M. Anam a rappelé que le Congrès américain avait prévenu le Président Donald Trump des conséquences graves du soutien qu'il accordait à l'Arabie saoudite et au Président yéménite démissionnaire Mansour Hadi.

    Selon les Nations unies, la guerre au Yémen a déjà fait près de 7 700 morts, en majorité des civils, et plus de 42 500 blessés depuis l'intervention de la coalition en mars 2015.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation au Yémen (2017) (51)

    Lire aussi:

    Selon l’Onu, le Yémen est au bord d’une catastrophe humanitaire
    Pourquoi la défense US veut-elle intensifier son soutien à la coalition arabe au Yémen?
    Une attaque imputée à Al-Qaïda fait plusieurs morts au Yémen

    Lire aussi:

    Yémen: la guerre déchaînée par les Etats-Unis?
    Le Pentagone accuse les Houthis de frapper l’Arabie Saoudite avec des missiles iraniens
    Le nombre d'enfants tués au Yémen est sans précédent
    Tags:
    agence, bombardements, règlement, conflit, Congrès des États-Unis, Al-Qaïda, Etat islamique, ONU, Congrès populaire général du Yémen (CPG), Sputnik, Abd Rabbo Mansour Hadi, James Mattis, Muhammad Anam, Irak, Washington, Riyad, Russie, Arabie Saoudite, États-Unis, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik