Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Tusk

    Tusk interrogé plus de huit heures pour une affaire d’espionnage

    © REUTERS/ Yves Herman
    International
    URL courte
    2849151

    À son arrivée à Varsovie, le président du Conseil européen Donald Tusk a été interrogé par le parquet polonais pendant huit heures dans le cadre d’une enquête pour espionnage.

    Le parquet de Varsovie a interrogé mercredi Donald Tusk, le président du Conseil européen, en qualité de témoin dans le cadre d'une enquête visant deux chefs du contre-espionnage militaire accusés d'avoir collaboré avec les services secrets russes sans l'autorisation de M. Tusk qui occupait à l'époque le poste de Premier ministre polonais.

    Après l'interrogatoire, le président du Conseil européen a déclaré à la presse qu'il n'était pas en mesure de diffuser la moindre information liée à l'investigation. Il a cependant qualifié les fonctionnaires du parquet d'« hospitaliers ».

    « C'est tout ce que je peux dire à ce sujet », a-t-il expliqué.

    Selon lui, l'enquête en question a un caractère exclusivement politique.

    Donal Tusk a ajouté qu'il s'était rendu de son plein gré pour participer à l'interrogatoire et qu'il utiliserait son immunité de président du Conseil européen seulement si l'investigation venait à rendre l'exécution de ses fonctions impossibles.

    « J'espère que cela n'aura pas lieu », a-t-il souligné.

    Et d'ajouter qu'il avait été interrogé en tant que témoin.

    Les généraux Janusz Nosek et Piotr Pytel, qui font l'objet de l'enquête du Parquet, sont accusés d'avoir engagé une collaboration avec le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie peu de temps après le crash de l'avion Tu-154 en Russie en avril 2010 qui avait coûté la vie au Président polonais Lech Kaczynski. Ils risquent 3 ans de prison.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Crash de Smolensk: Varsovie prêt à remettre des documents à Moscou
    Donald Tusk traduit en justice pour le crash de Smolensk?
    Convoqué par le parquet polonais, Tusk dénonce une «campagne politique» contre lui
    Tags:
    parquet, témoins, crash d'avion, enquête, FSB, Conseil européen, Donald Tusk, Smolensk, Varsovie, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik