Ecoutez Radio Sputnik
    Dark web

    Les USA ont un nouveau cyber-ennemi, et ce n'est pas la Russie

    Pixabay
    International
    URL courte
    266821254

    Selon le secrétaire d’État américain Rex Tillerson, l’Iran a perpétré des cyberattaques contre les États-Unis et leurs alliés au golfe Persique.

    Le Chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, estime — sans toutefois présenter de preuves tangibles — que l'Iran mènerait une cyberguerre contre les États-Unis.

    « L'Iran perpètre des cyberattaques contre les États-Unis et nos partenaires au golfe (Persique, ndlr) », a affirmé M. Tillerson lors d'une conférence de presse sur le nucléaire iranien.

    Il a en outre estimé que la République islamique cherchait à nuire aux intérêts des États-Unis en Syrie, en Irak et au Liban.

    « Si l'on n'y prend pas garde, l'Iran peut potentiellement emprunter le même chemin que la Corée du Nord et emmener le monde entier avec lui », a-t-il dit à la presse.

    Le chef de la diplomatie américaine a estimé qu'il convenait donc de faire face « à toutes les menaces posées par l'Iran, et il est clair qu'elles sont nombreuses ».

    Concernant l'Iran, Rex Tillerson avait annoncé mardi que le président Donald Trump a demandé aux agences fédérales d'examiner la levée des sanctions contre l'Iran contenue dans l'accord sur le nucléaire de juillet 2015 afin de déterminer si la mesure était bien dans l'intérêt de la sécurité nationale.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le Kremlin «ne sait rien» du projet de réponse Russie-Iran-Damas à l’agression en Syrie
    Poutine: le cessez-le-feu établi en Syrie grâce à la Russie et à l'Iran
    Carambolage monstre en Iran: 130 voitures impliquées (vidéo)
    Tags:
    cybermenaces, cybersécurité, cyberattaque, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik