International
URL courte
Négociations sur le Brexit (2017) (148)
24241
S'abonner

L'arrivée au pouvoir d'un nouveau gouvernement après les législatives anticipées en Grande-Bretagne pourrait permettre de revenir sur le Brexit, selon un haut responsable européen.

En cas d'élection d'un nouveau gouvernement lors des législatives anticipées en Grande-Bretagne, le processus de sortie du pays de l'UE pourrait être suspendu, a annoncé le président du Parlement européen Antonio Tajani.

« Si après les législatives la Grande-Bretagne veut retirer l'article 50, la procédure sera très simple », a déclaré le responsable dans une interview accordée au journal Guardian.

« Si la Grande-Bretagne voulait rester, cela profiterait à tout le monde. J'en serais très heureux », a-t-il ajouté.

Mercredi, le parlement britannique a soutenu la proposition de la première ministre Theresa May de tenir le 8 juin des élections législatives anticipées. La chef du gouvernement britannique estime qu'elles contribueront à unir le pays avant les négociations avec l'UE au sujet du Brexit.

Les prochaines élections en Grande-Bretagne n'étaient pas prévues avant 2020. Le Parti conservateur apparaît actuellement nettement en tête dans tous les sondages d'intentions de vote face au Parti travailliste, principale force de l'opposition.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Négociations sur le Brexit (2017) (148)

Lire aussi:

L’après-Brexit forcera les pays de l’UE à se serrer la ceinture… pour 10 mds EUR annuels
Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Voici la température qui tue le coronavirus
Tags:
Parlement européen, Antonio Tajani, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook