Ecoutez Radio Sputnik
    Bachar el-Assad

    Assad: l'Occident gonfle à dessein le bilan du conflit syrien

    © REUTERS/
    International
    URL courte
    92570381

    Selon le Président syrien Bachar el-Assad, l’Occident surestime délibérément le nombre de victimes du conflit en Syrie pour l’invoquer comme un « prétexte humanitaire » permettant d’envahir ce pays.

    Dans une interview accordée à Sputnik, le Président syrien Bachar el-Assad explique quel intérêt ont les puissances occidentales à surestimer le nombre de victimes du conflit qui ravage la Syrie.

    « En tout cas, on ne peut parler que des données officielles dont on dispose. Ce sont des dizaines de milliers (de victimes, ndlr), et non pas des centaines ou des millions, comme ce qu'on peut lire dans les médias mainstream. Certes, on peut mentionner des milliers de disparus, dont on ne sait rien. Ce sont des chiffres officiels », a indiqué le Président.

    M. Assad a également souligné que l'Occident incluait parmi les victimes les terroristes et mercenaires étrangers tués, Damas ne prenant pas ces derniers en considération.

    À l'en croire, les données portant sur le nombre de victimes avancées par les médias mainstream ces six dernières années ne seraient pas exactes.

    « On ne les (les données, ndlr) présente que pour gonfler les chiffres et que pour démontrer à quel point la situation serait horrible, ainsi que pour s'en servir comme prétexte humanitaire permettant d'envahir la Syrie. Ainsi, en tant qu'Etat, en tant qu'autorités, nous pouvons décompter à ce jour des dizaines de milliers de victimes », a-t-il relevé.

    Le Président a tenu à souligner que les données de l'Onu faisant état de 300 000 victimes n'étaient pas exactes, l'organisation ne disposant pas de moyens appropriés pour décompter le nombre de victimes en Syrie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les frappes US en Syrie laissent les mains libres aux terroristes, selon Medvedev
    Attaque chimique en Syrie: à part deux vidéos des Casques blancs, toujours aucune preuve
    Frappe US contre la Syrie: Kim Jong-un se dit solidaire avec Assad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik