International
URL courte
25764
S'abonner

L'armée nord-coréenne est prête à répondre à une guerre totale déclenchée à l'initiative des États-Unis, a déclaré attaché à l'ambassade de Corée du Nord à Moscou pour les questions de défense lors d'une cérémonie officielle consacrée aux 85 ans de la fondation de l'Armée populaire de Corée.

Selon Kim Yong-jin, l'attaché à l'ambassade de Corée du Nord à Moscou pour les questions de défense, Pyongyang est bien préparé pour répondre à une guerre totale en cas d'agression du gouvernement américain.

« S'ils provoquent de manière irraisonnée, les forces révolutionnaires coréennes infligeront un terrible coup en retour, déclencheront une guerre totale en réponse à une guerre totale et réagiront à une guerre nucléaire avec une frappe nucléaire », a-t-il souligné.

Ces derniers temps, les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis sont montées d'un cran à cause des essais de missiles de l'armée nord-coréenne et des soupçons sur un nouvel essai nucléaire de Pyongyang.

Précédemment, le Conseil de sécurité nationale américain avait présenté au Président Donald Trump un rapport sur les réactions possibles des États-Unis à la menace nucléaire émanant de Pyongyang comprenant, entre autres, la possibilité d'un déploiement de l'arme nucléaire en Corée du Sud.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

La région militaire d'Extrême-Orient dément renforcer la frontière avec la Corée du Nord
Comment les sous-marins «trous noirs» de la Corée du Nord menacent les États-Unis
Les USA n'arrivent pas à intimider la Corée du Nord
Sponsors du terrorisme: la Corée du Nord bientôt de retour dans la liste US
Dans quel but la Corée du Nord exhibe-t-elle ses nouveaux missiles?
Tags:
frappe de missile, nucléaire, guerre, Donald Trump, Pyongyang, Washington, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook