Ecoutez Radio Sputnik
    Jasenovac

    Croatie: la condamnation des crimes du régime oustachi pronazi n’est pas unanime

    © AFP 2017 STR
    International
    URL courte
    14805211

    Mis en place par les nazis, le régime oustachi a exterminé des centaines de milliers de Roms, de Serbes, de Juifs et de Croates antifascistes, mais la société croate n’est toujours pas unanime dans la condamnation de ces crimes du passé, a déploré dans un entretien avec Sputnik le président du Comité Helsinki de Croatie, Zarko Puhovski.

    Le 22 avril est le jour de commémoration des victimes du régime croate pronazi, personnes de différentes nationalités exterminées dans le camp de Jasenovac, connu comme l'« Auschwitz croate », mais la société croate reste divisée sur l'évaluation de ces crimes et beaucoup boycotteront la cérémonie officielle, a annoncé à Sputnik le militant croate des droits de l'Homme, Zarko Puhovski.

    « A l'instar des Juifs, les Serbes et les Croates antifascistes boycottent la cérémonie à "l'Auschwitz croate". Tous reprochent notamment aux autorités d'avoir permis l'inauguration à Jasenovac d'une plaque commémorative frappée d'un slogan du régime oustachi pronazi qui dirigeait la Croatie durant la Seconde Guerre mondiale, "Za Dom Spremni" ["Prêts pour la patrie"] », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler que cette plaque avait été installée l'année passée par les vétérans de la guerre de 1992-1995, membres des Forces de défense croates pro-oustachies.

    Selon M. Puhovski, cette initiative a été vécue comme une provocation par les associations de victimes de l'« Auschwitz croate », alors que Zagreb n'y a réagi que par la formation d'une commission spéciale, en indiquant qu'il s'agissait d'un « problème délicat ».

    « Une attitude "diplomatique" face aux tentatives de réhabiliter les crimes est inadmissible », a-t-il souligné, déplorant la passivité des autorités face à l'extrême droite pronazie.

    Riga: marche d'anciens SS et crimes des nazis pendant la 2e guerre mondiale
    © Sputnik. Iliya Pitalev/US Holocaust Memorial Museum

    Fin février, des dizaines de militants d'un parti d'extrême droite ont défilé dans le centre de Zagreb, entonnant le « Za dom spremni ».

    Refusant la cérémonie officielle le 22 avril, les représentants de la minorité serbe assisteront à une « commémoration alternative » aux côtés des Juifs de Croatie et d'associations croates antifascistes. Environ 75 % des quelque 40 000 juifs de Croatie ont été assassinés sous le régime oustachi.

    Les Serbes de Croatie représentent environ 4 % et les Juifs moins de 1 % des 4,2 millions d'habitants du pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Croatie-Serbie: le torchon brûle entre Zagreb et Belgrade (médias)
    Belgrade propose à Zagreb d'abandonner leurs accusations de génocide
    Les crimes nazis restent imprescriptibles
    Tags:
    provocation, slogan, nazis, cérémonie, Juifs, camp de concentration, commémoration, Seconde Guerre mondiale, Sputnik, Zarko Puhovski, Zagreb, Croatie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik