International
URL courte
616
S'abonner

Les manifestations contre le président vénézuélien Nicolas Maduro, qui ont dégénéré en violences, ont fait 12 morts dans la nuit de jeudi à vendredi, portant à 20 le nombre total de victimes depuis le 1er avril.

Le nombre de morts dans les violences et pillages à Caracas dans la nuit de jeudi à vendredi a atteint 12, a annoncé samedi le parquet général du Venezuela.

Précédemment, il était fait état de 11 morts et de sept blessés.

Ce nouveau chiffre porte à 20 le nombre de morts depuis le commencement de la vague de manifestations en avril contre le président socialiste Nicolas Maduro.
Selon le parquet, il s'agit de personnes âgées de 17 à 45 ans, certaines électrocutées et d'autres tuées par balle, six individus ont également été blessés « lors des faits de violence survenus » dans le quartier d'El Valle.

Le parquet a par ailleurs annoncé l'ouverture d'une enquête sur la mort dans la nuit d'un homme dans le quartier de Petare (est de Caracas), relate l'AFP.

Le Venezuela est secoué depuis le 1er avril par une vague de manifestations de l'opposition libérale, majoritaire au Parlement depuis fin 2015, qui exige le départ du président socialiste Nicolas Maduro, très impopulaire dans ce pays pétrolier en pleine crise politique et économique.

Les défilés des opposants tournent souvent à l'affrontement entre manifestants et forces de l'ordre, qui échangent tirs de gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc contre jets de pierres et cocktails Molotov. Outre les vingt morts, environ 600 personnes ont été arrêtées depuis début avril, selon l'ONG Foro Penal.

Mercredi et jeudi, des dizaines de milliers de personnes ont encore manifesté dans les rues du pays.

Les violences autour de ces mobilisations ont fait trois morts mercredi et des incidents ont éclaté jeudi à Caracas ainsi qu'à Maracaibo (nord-ouest), Valencia (nord) et San Cristobal (ouest).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Venezuela: la Cour suprême renonce à s'octroyer les pouvoirs du Parlement
Le classement des villes les plus dangereuses du monde dévoilé
Les scénarios pessimistes pour le monde en 2016
Crise frontalière entre Venezuela et Colombie
Tags:
victimes, protestations, violences, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook