Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel et Donald Trump

    L'UE ou le Royaume-Uni, sur qui Washington arrêtera-t-il son choix après le Brexit?

    © REUTERS / Jim Bourg
    International
    URL courte
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)
    318

    Le Royaume-Uni ou l'Union européenne, qui les États-Unis privilégieront-ils pour une coopération économique après le Brexit? Après avoir échoué à établir des contacts pays par pays, Trump semble s'orienter vers une coopération avec l'UE, écrit le Times.

    Il parait que les États-Unis préfèreraient conclure d'abord un accord de libre-échange avec l'Union européenne, le Royaume-Uni ne suivra qu'après, écrit le quotidien britannique Times, se référant à des sources à Washington.

    Le Président américain Donald Trump a adouci son attitude envers l'Union européenne après que les tentatives de dialogue avec des pays de l'UE aient plus ou moins échouées, écrit le journal.

    « Donald Trump a demandé 10 fois [à Angela Merkel, ndlr] s'il était possible de mener un dialogue sur un accord commercial avec l'Allemagne. À chaque fois, elle lui répondait qu'il ne pouvait pas conclure un accord avec l'Allemagne seule mais avec l'UE », écrit la source, se référant à un responsable politique allemand. « Lorsqu'on le lui a refusé pour la onzième fois, Trump a fini par comprendre l'allusion », a-t-il ajouté.

    S'ajoute à ceci le fait que la chancelière allemande Angela Merkel a assuré en mars dernier l'hôte de la Maison-Blanche que les pourparlers sur un accord de libre-échange avec l'UE serraient « plus faciles qu'il ne le croyait », précise en outre le Times. Ceci a aidé l'administration Trump à réaliser qu'un accord avec l'Union européenne était plus intéressant pour les États-Unis qu'un avec le Royaume-Uni après sa sortie de l'UE.

    Comme le rappelle le journal, le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson avait plus tôt déclaré que le Royaume-Uni serait le premier à conclure un accord avec Washington. Il convient toutefois de mentionner que ces propos vont à l'encontre de ceux de Barack Obama il y a un an. L'ex-Président américain avait alors suggéré qu'en cas de sortie de l'UE, Londres se retrouverait en « queue de file d'attente ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Dossier:
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)

    Lire aussi:

    Washington veut toujours conclure le TTIP d'ici fin 2016, malgré le Brexit
    Brexit: pas d’impact sur les relations Londres-Washington, promet Trump
    Tags:
    libre-échange, Union européenne (UE), Angela Merkel, Donald Trump, États-Unis, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik