International
URL courte
10171
S'abonner

Le Président du Monténégro, Filip Vujanović, estime que son pays n’a pas besoin de référendum sur la question de l’adhésion à l’Otan. Selon lui, les élections législatives d’octobre 2016 ont été «pratiquement le prononcé du jugement sur l'Otan».

Un référendum sur l'adhésion du Monténégro à l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) n'est pas nécessaire, a déclaré le Président du pays, Filip Vujanović, cité par la télévision nationale du Monténégro (RTCG). Cette question a été réglée à l'issue des élections législatives en 2016, a-t-il ajouté.

« Il [le référendum, ndlr] constituerait un nouveau défi, un nouveau risque pour la sécurité et une nouvelle activité inutile qui serait une répétition de tous les risques encourus par le Monténégro au cours des quatre dernières années », a indiqué le dirigeant monténégrin, ajoutant qu'il y a quatre ans, il considérait le référendum comme nécessaire, mais qu'au fil des années, « beaucoup de choses se sont passées qui ont démontré qu'il n'y avait pas besoin de la volonté du peuple ».

Le parlement du Monténégro a inscrit le vote sur l'adhésion à l'Otan à l'ordre du jour le 28 avril. Le projet de loi remis au parlement la semaine dernière contenait une proposition pour adopter une loi sur une procédure abrégée. Après l'adoption du projet de loi, le Monténégro présentera la ratification du traité au gouvernement des États-Unis, qui est le dépositaire du traité. La date de réception du document sur la ratification sera la date de l'adhésion du Monténégro à l'Otan. Dans le même temps, l'opposition, qui est en faveur du renforcement des relations avec la Fédération de Russie, a annoncé l'organisation d'une manifestation de masse le 28 avril.

Le Parti démocratique socialiste du Monténégro au pouvoir de l'ancien Premier ministre Milo Đukanović a la majorité au parlement. L'opposition, qui plaide pour un référendum sur l'adhésion à l'Otan, ne possède que 39 des 81 sièges au parlement. En outre, la population du Monténégro perçoit l'Otan négativement, c'est pourquoi les autorités monténégrines ont décidé de faire approuver l'adhésion du pays à l'Otan par le parlement.

Le protocole d'adhésion du Monténégro a été signé par les ministres des Affaires étrangères de l'Alliance le 19 mai 2016. L'approbation des parlements de tous les États membres était nécessaire pour qu'il devienne le 29e pays de l'Otan et seule la signature des USA est encore attendue. Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a appelé ce mois-ci le sénat américain à ratifier le protocole. Deux sénateurs républicains s'y opposent : Mike Lee et Rand Paul.

La plupart des habitants du Monténégro ont conscience du fait que l'adhésion à l'Alliance est déraisonnable car elle imposerait au pays des engagements financiers supplémentaires constituant un fardeau conséquent pour le budget, alors même qu'aucune menace extérieure ne justifie aujourd'hui cette décision. Sur le plan militaire, ce pays d'à peine plus de 600 000 habitants est de toute façon incapable d'apporter une contribution significative à la capacité défensive de l'Otan.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

«Les USA veulent qu’on soit méchant»: l’opposition monténégrine enrage contre l’Otan
«Tentative de coup d'État au Monténégro»: qui est derrière ce «complot russe»?
Theresa May appellera l’UE à lutter contre la «désinformation» russe dans les Balkans
Le Monténégro tout prêt à adhérer à l'Otan
Tags:
ratification, opposition, projet de loi, adhésion, élections législatives, référendum, OTAN, Filip Vujanovic, Monténégro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook