International
URL courte
23421
S'abonner

En pleine crise migratoire, le pape François a résolument qualifié les centres pour réfugiés de «camps de concentration» et a prié les gouvernements européens d'en faire sortir les migrants.

Évoquant les problèmes migratoires, le pape François a également parlé du sort de ceux qui vivent dans des centres d'accueil. À la basilique de Rome, où il a rencontré des migrants, le souverain pontife est revenu sur sa visite l'année dernière d'un camp de migrants installé sur l'île grecque de Lesbos.

« Je ne sais pas s'il a pu quitter ce camp de concentration, parce que les camps de réfugiés, pour beaucoup d'entre eux, sont de nature concentrationnaire en raison du grand nombre de personnes qui y sont abandonnées », a-t-il déclaré.

Entre-temps, il a salué les efforts des pays qui viennent en aide aux réfugiés et les a remerciés de « porter ce fardeau supplémentaire », car les accords internationaux semblent être plus importants que les droits de l'homme.

Selon les estimations pour la fin de 2016, l'UE a pu donner légalement refuge à quelque 5 300 migrants en provenance des camps italiens et grecs, le quota total en 2015 pour la réinstallation des migrants s'élevant à 160 000 personnes. Toutefois, en 2015 seulement, plus de 1,8 million de personnes ont franchi illégalement les frontières européennes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Les Tchèques ne veulent plus des réfugiés, malgré les menaces de sanctions de l’UE
Un véritable marché aux réfugiés mis au jour en Libye
« C’est de la responsabilité internationale des États de recevoir les réfugiés »
Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Tags:
crise migratoire, centre d'accueil, réfugiés, migrants, Union européenne (UE), Pape François, Europe, Rome, Vatican
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook