International
URL courte
Nucléaire coréen (374)
17381
S'abonner

Préoccupé par le risque de dérapage militaire dans la péninsule coréenne, le Président chinois Xi Jinping appelle les États-Unis à faire preuve de retenue, soulignant que la Chine s'opposera à toute initiative contraire aux résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu.

Lors d'un entretien téléphonique, le Président chinois Xi Jinping a appelé lundi à la « retenue » son homologue américain Donald Trump vis-à-vis de la Corée du Nord, un porte-avions de l'US Navy étant en route vers la péninsule coréenne.

Cette conversation intervient sur fond de tensions croissantes entre la Corée du Nord et les États-Unis. Pyongyang pourrait par ailleurs mener mardi un nouvel essai nucléaire ou balistique pour marquer les 85 ans de son armée.

La Chine « espère que toutes les parties feront preuve de retenue et s'abstiendront de toute action susceptible d'aviver les tensions sur la péninsule », a déclaré M. Xi, cité dans un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères.

Selon des médias d'Etat, le président chinois Xi Jinping a dit à Donald Trump qu'il avait bon espoir de voir toutes les parties concernées faire preuve de retenue, ajoutant que la Chine s'opposerait à toute initiative contraire aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Donald Trump a promis il y a quelques semaines de « traiter le problème » du programme nucléaire nord-coréen et annoncé que le porte-avions américain Carl Vinson faisait route vers la péninsule coréenne.

La Corée du Nord s'est de son côté engagée à « répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire ».

« Le seul moyen de résoudre le plus vite possible la question du nucléaire nord-coréen et de réaliser la dénucléarisation de la péninsule, c'est que chaque partie concernée assume ses responsabilités », a déclaré lundi Xi Jinping à Donald Trump.

Il s'agit de la deuxième conversation téléphonique entre MM. Xi et Trump depuis leur rencontre début avril dans la résidence du président américain en Floride.

Aux yeux des Etats-Unis, la Chine est le principal soutien économique et diplomatique de la Corée du Nord, et a donc le poids nécessaire pour ramener Pyongyang à la raison. Pékin nie avoir une telle influence et réplique régulièrement que le conflit concerne principalement Washington et Pyongyang, ces deux pays devant donc dialoguer.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Nucléaire coréen (374)

Lire aussi:

Pyongyang promet à Washington une guerre pour la réunification de la Corée
La Corée du Nord est prête à une guerre totale en cas d’agression des USA
Comment les sous-marins «trous noirs» de la Corée du Nord menacent les États-Unis
Quand Griveaux expliquait à Fillon comment être un candidat exemplaire - vidéo
Tags:
nucléaire, Donald Trump, Xi Jinping, Corée du Nord, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook